Grand Prix de Grande-Bretagne (Vettel) : "C'est ma faute" - CamerounSports
Auto/Moto

Grand Prix de Grande-Bretagne (Vettel) : “C’est ma faute”

Sebastian Vettel (Ferrari) a endossé la responsabilité de l’accident lors duquel il a percuté Max Verstappen (Red Bull) au 37e tour, dimanche à Silverstone.
Sebastian Vettel avait-il le choix ? Sanctionné de 10 secondes de pénalité – les commissaires ont estimé qu’il était “totalement à blâmer” – et privé de deux points sur sa superlicence, l’Allemand a admis sa responsabilité dans l’accident du 37e tour en allant s’excuser auprès de Max Verstappen (Red Bull) dès son arrivée dans le parc fermé.
“C’est ma faute, a-t-il lancé au micro de Sky Sports, diffuseur Britannique de la Formule 1. Il m’a passé à Stowe, il est allé un peu large, ce qui m’a donné la chance de me refaire. Ensuite, pendant une seconde il a semblé allé à droite et je suis allé vers la gauche. Mais il n’a pas créé l’ouverture et il était déjà trop tard et je me suis crashé”, a exposé le quadruple champion du monde, classé 15e sur les 17 concurrents qui ont vu le drapeau à damier de la 10e manche du Mondial, dimanche.
“Je me suis défendu dans le virage n°17 (le virage 16 en fait) et je me suis fait percuter”, a rapporté Max Verstappen, cinquième.
Sur le coup, l’incident a paru étrange dans la mesure où il ressemblé à celui que le Néerlandais avait eu avec son coéquipier Daniel Ricciardo au Grand Prix d’Azerbaïdjan 2018. Mais pas totalement selon lui. “La différence de vitesse était moindre car il (Vettel) voyait bien que j’allais fermer la porte”, a soutenu le vainqueur du dernier Grand Prix d’Autriche. “Dans ce virage, on peut s’attendre à ce que je ferme la porte quand je suis en tête. Nous nous sommes parlé et il s’est excusé.”

Commentaires Facebook

0 commentaires

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer