Stade d'Olembe: Les travaux se poursuivent - CamerounSports
A La UneAfriqueCHAN 2020Coupe d'Afrique des NationsFootball

Stade d’Olembe: Les travaux se poursuivent

Les travaux du stade Paul Biya d’Olembe ne se sont pas arrêtés, ils se poursuivent. La société Canadienne Magil Construction poursuit les travaux du complexe sportif d’Olembe avec un effectifs de près de 1000 employés. Tous sont à l’ouvrage pour que les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 se disputent dans ce stade.

Ce mardi 3 Mars 2020, le Ministre des sports et de l’Éducation Physique Narcisse Mouelle Kombi a effectué une visite d’inspection dans le site, dans le ut de s’assurer que les travaux avancent bel et bien. La société Magil avait repris le chantier débuté par Piccini, et pour le moment, les travaux avancent.
“Vous savez, la volonté du Président de la République qui a trouvé la solution en réattribuant le marché du complexe sportif d’Olembe à cette entreprise était de faire en sorte cette infrastructure soit disponible dans les délais compatibles avec l’organisation de la CAN”. A affirmé le Ministre.

Sur place, il est établit que les travaux vont bon train. Les stades annexes ont connu une véritable avancées. Les vestiaires sont en finitions, tandis que les places assises sont totalement achevées. Le stade annexes A2 voit déjà sa pelouse grandir, par contre le A1 lui est sur le point d’en recevoir. Cette progression s’explique très clairement.


“Lorsque sera entrain de se jouer le CHAN, l’on puisse disposer d’une sous pape de sécurité supplémentaire en terme de stades d’entrainements. Selon la promesse faite par l’entrepreneur, par M. Franck Mathiere, nous avons un chronogramme qui sera tenu et nous ne pouvons que nous en réjouir”. A encore ajouté le Ministre.

Le stade principale lui est encore dépourvu de gazon, par contre, on a pu observer les immense lampadaire entrain d’être montés, pour éclairer la grande structure. “Nous avons sur le chantier plus de 900 personnes, malgré toutes les informations qui circulent auxquels Magil restera étanche. Nous ne sommes pas là pour jouer le jeu de désinformation de quelques parties que ce soit. Je peux comprendre que par rapport à l’entreprise précédente, nous n’avons pas le mêmes méthodes de travail, et comme le disait le Ministre, on diagnostic, on évalue et on commence les travaux. Aujourd’hui, le chantier continue à monter en puissance, vous allez observer dans les jours prochain les mats d’éclairages, qui étaient absents du projets, qui seront érigés. Le stade principal continue d’avancer, il n’y a aucune opération de démantèlement, ou de démolition qui est en cour. On respecte le cahier de charge de la CAF, et de la FIFA. Pour ce qui est du stade principal, on continue avec les substrats, dans les jours à venir, les semences vont venir des Etats-Unis(…) et dans le courant du mois d’avril, les semences seront dans l’entretient.”. A expliqué Franck Mathieu Mathiere, vice – Président chargé des opérations internationales de Magil Construction.

En ce qui concerne la livraison des travaux, Magil rassure. “Le délais de livraison n’a pas bougé. On a annoncé un planning pour le mois de Juillet avec la mise en service des équipements, qui mettra une mise en service avec la réception avec le maitre d’ouvrage et la CAF, au courant du mois de Septembre et Octobre, on reste dans ces délais là. On n’as pas besoin aujourd’hui de décaler (…). On a un cahier e route et on continue à avancer.”

Le Ministre des sports après inspection des lieux se dit satisfait de l’avancée des travaux. “Et au regard des différents éléments qui permettent de tester de la possibilité en terme de prospectifs compte tenue du chronogramme d’activité qui est celui de l’entreprise de tester de la fonctionnalité et de la l’opérationnalité de l’ensemble de la structure, nous avons de bonnes raisons d’être optimiste de considérer que les délais compatibles de la CAN au complexe sportif d’Olembe seront bien tenus.”.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Frida Nolla

Rédactrice Sports / Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer