A La UneFocus

Fombina Derby 2019 : Les chevaux Camerounais triomphent à Yola

Les chevaux des écuries camerounaise sont revenus avec les honneurs  de Yola où plus d’une  centaine de chevaux et de jockeys issus des écuries du Nigeria, du Niger, du Cameroun, du Tchad et du Niger prenaient part au Fombina Derby International 2029. Un évènement hippique incontournable du début d’année qui a tenu en haleine les amoureux du cheval ou même les simples curieux du sport équestre durant deux semaine, du 26 janvier au 03 février 2019, à Yola dans l’Etat de l’Adamaoua. La grande piste de l’hippodrome Aliyu Musdafa jambesi horse race complexe de Yola a été prise d’assaut par une foule dense et colorée dès l’ouverture des portes le samedi 26 janvier. Ils trépidaient d’impatience et n’avait qu’une hâte : voir s’affronter les meilleurs chevaux des catégorie soudanais et talons, driver par les jockeys les mieux aguerris du moment.

En nombre de trophée, le Cameroun fait mieux qu’en 2018 lors de la 7e édition du Fombina Derby. Même si aucun cheval n’a pu gagner une voiture, les chevaux Première Dame de l’écurie Alhadji Halilou de Maroua et Arrogate du Centre équestre de l’Adamaoua ont tout de même offert au Cameroun 02 trophées.  Au classement général, les lions indomptables des sport équestres terminent troisième derrière le Nigeria qui occupe la première place et le Niger deuxième de la compétition. En outre, sur l’ensemble des 30 courses, les chevaux camerounais ont occupé à quatre reprises la deuxième place et à trois reprises la troisième place. Le Cameroun peut regretter la prestation décevante de certaines de ses écuries dont les chevaux étaient à la ramasse et sont carrément passé à côté de la plaque. Mais à côté des grosses déceptions, il y a aussi eu de belles surprises. Notamment la jument Première Dame qui a été la révélation camerounaise de ce Fombina Derby. Agée de trois ans et demi, c’était sa première compétition sous les couleurs camerounaise. Acheté par son propriétaire il y a quelques jours à 6 500 000f, Première Dame avec sa vitesse impressionnante a coiffée au poteau ses concurrents lors de la deuxième journée et s’est offerte le grand sacre en occupant la première marche du podium devant Dinaly et Arrogate, deux redoutables chevaux du Nigeria. Le dimanche 03 février lors de course réservée aux premiers de la compétition, elle a tutoyé jusqu’à la fin les meilleurs du Fombina Derby et a terminée deuxième de l’épreuve devant  des cracks tels que Basu Soro, Waddu Cede, Sirin Boyé, Arrogate ou encore Nuclear.

« Nous sommes satisfait de bilan qui est à améliorer lors de la prochaine édition bien évidement. Le véritable problème pour nous c’est au niveau du screening des chevaux où nous déplorons la mafia qui s’y opère et nous pénalise malheureusement. Figurez-vous que tous nos chevaux se sont retrouvés dans la catégorie “Grade” et que les nigérians eux-mêmes n’arrivent pas à nous expliquer clairement ce que c’est. Nous avons seulement constaté que 95% des chevaux qui sont dans cette catégorie sont des soudanais alors que nous alignons des talons », explique Ahmadou Djaouro, directeur technique à la fédération camerounaise des sports équestres, la Fecase.

En attendant la prochaine expédition à l’internationale, les membres de la délégation camerounaise ainsi que les chevaux, ont regagné le Cameroun lundi dernier en soirée. A présent, place au championnat national des sports équestres qui se déroule chaque weekend dans les hippodromes des villes de Ngaoundéré, Garoua et Maroua.

Par Ebah Essongue Shabba (envoyé spécial à Yola)

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer