A La UneFootballLions indomptables

Eliminatoire coupe du monde Russie 2018: le Cameroun se qualifie pour le 3ème tour.

Les lions ont assuré l’essentiel cet après midi du mardi 17 novembre en opérant un nul (0-0), face au Niger au stade omnisports de Yaoundé. En effet, les lions indomptables s’étaient déjà imposé il ya  quelques jours au Niger pour le compte du match aller,  sur un score de (0-3). Pour les lions, c’était quelque peu déjà plié. On a pu noter à la 4ème minute une frappe Moussa Maazou qui a pris la barre transversale après une déviation d’Idris Carlos Kameni, impérial. La troupe du coach Alexandre Belinga a su garder le cap et assuré l’essentiel… Bien que les joueurs Nigériens aient montré de l’envie à l’image du défenseur  Mohamed Chikoto, bien déterminé à ne laisser aucun attaquant camerounais se démarquer. Il va sans dire que les Nigériens sont venus pour sauver les meubles, au regard des pertes de temps régulière de leur part. On aurait dit qu’ils sont venus pour le nul, et ils ont réussi. Un nouveau challenge attend les lions pour la suite, les objectifs sont clairs, le mondial en Russie.

« Vous savez, lorsque vous faites la différence au match aller, comme je lai dis, vous pouvez dire n’importe quoi à vos joueurs il ya toujours cette marge de sécurité (3-0), ce n’est pas rien, et à ce moment, on fait des efforts à moitié. Pour gagner un match, il faut y aller à fond. Donc, ils se sont donnés lors des 25 premières minutes et après il y a eu des difficultés. Ils ont commencé à penser au match aller. On avait à cœur de faire plaisir au public camerounais, et le spectacle, c’est le but et lorsque le match se termine sur un score de (0-0), ça nous laisse un gout amer. Mais n’oublions pas, l’essentiel est ailleurs, c’est la qualification qui  nous amène à la phase de poule», a confié Alexandre Belinga Belinga sélectionneur du Cameroun.

Stéphane Mbia Etoundi, Capitaine des lions indomptables  n’en dira pas moins : « Les deux matchs ne se ressemblent pas, le discours du coach était clair. Il a mis en place une discipline et elle a été respectée. Il fallait la discipline et les trois lignes les ont respectés. C’est vrai que ce n’était pas facile aujourd’hui, mais l’essentiel a été assuré. Nous avons gagné au Niger, mais ici c’était un peu compliqué ; en revanche nous avons limité les actions de l’adversaire».


Par Ngo Nolla Frida

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page