FootballLigue 1

Nke Dieudonné : « Je n’ai jamais dit à Ayi Bodo qu’il ne mettrait pas long sur le banc de touche du TKC »

Tout récemment vous quittiez le banc de touche du Tonnerre Kalara Club ; quelles sont les raisons de ce départ ?

Beh écoutez, c’est pas moi qui suis parti du TKC, j’ai été suspendu par l’administration du club, dont je fais même partie ; c’est juste que je ne devais pas prendre part aux différentes activités du club, c’est-à-dire aux travaux préparatoires de l’équipe, étant toujours sous contrat.

Il se dit que c’est votre franc-parler qui vous a valu cette suspension…


Ah ! Je crois aussi hein, monsieur le journaliste ; parce que ça ne s’explique pas. Je crois quand-même que les administrateurs ont décidé de me suspendre, ils savent pourquoi ils l’ont fait ; Bon, moi j’ai pris la chose très sportivement, et nous sommes dans le milieu du football où le fairplay doit être observé, bah pour l’instant je me concentre sur le stage que je mène à Odza, pour mieux préparer ma Licence « A » CAF, dont nous faisons en ce moment le premier module. C’est le plus important pour moi pour l’instant.

Il se dit aussi que lors de votre passation de services, vous l’auriez lancé qu’il (Ayi Bodo) ne mettrait pas long sur le banc de touche du Tonnerre ; est-ce vrai ?

Non, je ne l’ai jamais dit ; je crois que quand je partais, je n’ai fait que lui souhaiter bon vent pour la continuité du travail, parce que le Tonnerre c’est une famille, donc je me suis dit : bah, je n’ai aucun problème avec Ayi Bodo ; de plus on ne m’a pas limogé, on m’a mis en veilleuse. Donc j’ai souhaité bon vent à mon remplaçant parce que le travail qu’on avait commencé, il fallait bien que quelqu’un le continue.

Aujourd’hui, après quelques journées, il a démissionné ; êtes-vous au courant ?

Euh, oui ; je l’ai appris par les médias, j’ai d’ailleurs été surpris, c’est gênant parce que nous aimons tous le Tonnerre, et je crois que ça fait mal que le TKC puisse peut-être être en train de jouer à l’heure où nous parlons à Douala sans que Claver soit au banc de touche. C’est vraiment très gênant, mais bon, il a ses raisons, et peut-être les prochains jours nous dirons pourquoi il est parti.

Avez-vous échangé depuis sa démission ?

Non, je n’ai pas eu à le rencontrer, puisque moi je suis en stage à Odza, donc je ne saurais mentir en disant que lui et moi avons eu à discuter.

Est-ce qu’on peut espérer, après votre stage bien évidemment, votre retour sur le banc de touche du TKC ?

Ah ! Si l’administration lève ma suspension (rires), puisque je fais partie intégrante de la structure. Si l’administration lève ma suspension, je vais travailler, mais si elle ne le fait pas, bah je reste dans mon petit coin.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page