Football

La Fecafoot exprime son indignation face aux propos racistes envers Achille Webo

La Fecafoot a fermement condamné,  ce mercredi 09 décembre, les propos racistes attribués à un arbitre assistant qui ont abouti à l’interruption du match de Ligue des champions entre le Paris SG et Basaksehir hier mardi.
 
“La Fecafoot apporte son soutien et exprime son admiration à Achille Webo et l’attaquant sénégalais Demba Ba, dont la pugnacité à défendre leur dignité d’homme restera comme un remarquable exemple de courage. En Lion Indomptable, Achille Webo a fait preuve de fighting spirit pour faire entendre son indignation et sa révolte. Son mérite et aussi d’avoir réussi à attirer l’attention du monde du football sur le racisme, phénomène qui entache l’esprit du sport.”
 
“La Fecafoot dit non au racisme et à toute forme de discrimination dans et en dehors des stades. Le sport est beau quand il rassemble autour des valeurs d’équité, de fair-play et de fraternité”, peut-on lire dans un un communiqué de la Fécafoot datant de ce jour.
Comme la Fecafoot, le président turc Recep Tayyip Erdogan a lui aussi condamné mardi les propos racistes attribués à un arbitre assistant appelant ainsi l’UEFA à sévir. ” Je condamne fermement les propos racistes tenus à l’encontre de Pierre Webo, membre du staff technique de Basaksehir, et suis convaincu que l’UEFA prendra les mesures qui s’imposent”, a déclaré M. Erdogan sur Twitter. “Nous sommes inconditionnellement opposés au racisme et aux discriminations dans le sport et dans tous les autres domaines de la vie”, a-t-il ajouté. 
 
Notons que, en obligeant l’ Uefa à reporter un match important de ligue de champion hier, le Camerounais Achille Webo et le Sénégalais Demba Ba ont réussi une première qui restera dans les annales du football.
Désormais, dans le monde entier et surtout dans les stades, les dirigeants, pour la plupart blancs, réfléchiront à deux fois avant de s’adresser à un homme noir avec mépris et condescendance.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page