AfriqueFootball

Le saviez ? Les recruteurs de Monaco venaient superviser Tataw Stephen au TKC, ils repartent avec George Weah

Président du Liberia depuis le 28 décembre 2018 George Weah à ses débuts est passé par le Tonnerre Kalara Club.

Il n’a passé qu’une saison dans le championnat de football de première division camerounais, il a marqué les esprits. Après un an seulement (saison 87-88), le prodige Libérien est recruté par Monaco. Voici ce que Jean Paul Akono coach de Tonnerre à l’époque déclare à nos confrères de Vox Africa. “Je trouve Georges Weah dans mon effectif. C’est Ndongo Keller, un ancien coach de Tonnerre qui avait fortement recommandé aux dirigeants du Tonnerre de recruter Weah après l’avoir vu jouer à Monrovia pendant la tournée préparatoire de la saison 1987-1988”.

C’est d’ailleurs le coach médaillé d’or aux jeux Olympiques Sydney 2000 qui donna la “chance” à Weah de frapper à l’œil des recruteurs du club français Monaco venus à Yaoundé.


” Il était blessé au poignet. Et cela faisait une semaine qu’il ne s’était plus entrainé avec le reste du groupe. Il m’a supplié de l’aligner pour 45 minutes seulement, lors d’un match qui opposait Tonnerre à un club togolais parce qu’il y avait les recruteurs de Monaco dans les gradins. Il  avait dominé le match en inscrivant deux buts anthologiques. Au lieu du capitaine des Lions indomptables de l’époque, Tataw Stephen, que les recruteurs de Monaco étaient venus superviser, c’est plutôt Georges Weah qui va décrocher le contrat. » Déclare Akono au journaliste de Vox Africa.

Il faut rappeler que Le Capitaine des lions indomptables Tataw Stephen a été le meilleur latéral droit de la CAN 88 remportée par le Cameroun. Arsène Wenger, coach de Monaco à l’époque était sous le charme du numéro 14 des champions d’Afrique qui jouait au TKC. Il est venu superviser Tataw Stephen (dossard 14 chez les lions), il repart avec George Weah dossard 14 du TKC. Wenger signera Tataw plutard, il entrainait un club Japonais.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page