Lions indomptables

Pourquoi Finke boude-t-il la presse camerounaise ?

 « Il faut préparer un bon esprit, parce que normalement nous avons bien travaillé lors des deux derniers stages. On a fait tout de même deux résultats sur lesquels on peut se baser pour travailler. Contre la Libye, il était important de ne pas perdre et lors du dernier match, on a commencé un peu difficilement. On a un peu dormi», a fait observer le sélectionneur des Lions Indomptables à nos confrères de camfoot, alors en bref séjour au pays pour peaufiner sa stratégie relativement au match crucial du 17 Novembre prochain. Après avoir rendu visite au président du comité de normalisation au siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), l’ancien coach de Fribourg a rencontré en fin de matinée mardi dernier, le ministre des sports Adoum Garoua pour présenter son programme et le plan des préparatifs du match contre les Aigles de Carthage. « Je vais rencontrer toutes les personnes qui sont des responsables pour organiser la logistique, pour préparer des choses », a-t-il confié. L’allemand était aussi, selon une certaine presse, annoncé du côté du secrétariat général de la présidence de la république, aux fins (surement) d’en savoir un peu plus sur le sujet « Eto’o » qui anime depuis peu les débats de part les médias interposés, non sans évoquer les multiples ratés de l’équipe fanion lors de sa dernière sortie à Radès face aux Aigles de Carthage. Justement, à ce sujet, le successeur de Jean Paul Akono s’explique : « Au niveau médiatique, je trouve que c’est un peu trop de parler de ci et de ça. La Tunisie a eu des occasions de buts. Heureusement, Charles Itanje a fait un très bon match. Mais, je dis que c’est moi qui ai décidé au cours du dernier match que c’est lui le numéro un, parce qu’il joue en club. En ce moment, il faut arrêter avec les autres bruits… On n’a pas besoin de guerre à côté, ni de réveiller celles qui sont là depuis et qui ont peut-être laissé des traces ».

Si on voit bien là un doigt accusateur pointé sur la presse par Volker Finke décidément remonté contre cette dernière, il nous a semblé curieux d’apprendre par la bouche du team press officer  Raphaël Nkoa, que le sélectionneur national, avec qui il s’est d’ailleurs entretenu la semaine dernière en France, ne lui ait touché mot sur sa visite au Cameroun, encore moins des projets qui l’y amènent. C’est avec beaucoup d’embarras que ce dernier apprendra la venue en terre camerounaise de Volker Finke sur les ondes d’une chaine « privée » locale. Une preuve de plus pour qu’enfin le coach comprenne que le problème lui, est ailleurs…

On comprendrait à présent pourquoi Volker Finke, qui ce fameux 22 Octobre était dans les locaux de la Fécafoot (où le team press officer avait convoqué la presse), n’a pas daigné accorder une attention aux hommes des médias…


On est en droit de se poser la question, surtout à cette période où la presse doit jouer un rôle clé de mobilisation du peuple, si Volker Finke saura être à sa disposition ?

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page