Cameroun, terre des grands gardiens de but - CamerounSports
Equipe NationaleFocusFootballLions indomptables

Cameroun, terre des grands gardiens de but

Le Cameroun est une nation de sports. Afrique en miniature, il l’est aussi dans le domaine de sports. Champion d’Afrique de Volleyball Dames, vice-champion d’Afrique de volleyball Messieurs, trois basketteurs en NBA (le plus gros contingent africain) Luc Mbah A Mouté, Joel Embiid et Pascal Siakam. Le Cameroun, c’est 7 participations à une phase de finale de la coupe du monde (premier pays africain  à atteindre les quarts de finale). Le Cameroun c’est une médaille d’Or Olympique au football (Sidney 2000), deux médailles d’Or au triple saut avec Françoise Mbango. Le Cameroun, C’est 5 étoiles (84, 88, 2000, 2002 et 2017).

Le Cameroun c’est aussi une terre des grands gardiens de but : Thomas Nkono, Joseph Antoine Bell, Jacques Songo’o, Alioum Boukar, Idriss Carlos Kameni… que des gros noms qui ont écrit en lettre d’or l’histoire du football africain. Fabrice Ondoa et André Onana sont entrain de suivre les pas de leurs illustres ainés.

Thomas Nkono, l’araignée noire


Né le 20 juillet 1955 à Dizangué, Thomas Nkono a été deux fois ballon d’or africain, en 1979 et 1982.

À 19 ans, en 1974, Tommy trône déjà dans les buts du Canon Yaoundé. En 1975, prêté au Tonnerre Yaoundé, Nkono remporte la première Coupe des coupes d’Afrique. Le Stella Club d’Adjamé défait, crie au scandale. Le prêt de joueurs est illégal en Afrique à cette époque.

Qu’importe, le 3 décembre 1978 à Conakry, Nkono est le héros d’une finale en Coupe des clubs champions africains 1978. Grâce à lui, le Hafia FC ne reviendra pas dans ce match retour (0-0), après avoir perdu à Yaoundé. L’envoyé spécial du mensuel français Mondial dit de Nkono « qu’il est dans la lignée des plus grands : Yachine, Banks ou Shilton ».

Au plan national, le Canon de Nkono, Théophile Abega, Manga, Arantes Mbida… domine le championnat et aligne les titres. En 1979 et 1980, les verts et rouges enlèvent deux autres trophées africains.

Il gardera les buts de Espanol Barcelone pendant près d’une décennie, sans jamais être remplaçant.

Palmarès en club

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions en 1978 et en 1980 avec le Canon Yaoundé

Champion du Cameroun en 1974, 1977, 1979, 1980 et en 1982 avec le Canon Yaoundé

Champion de Bolivie en 1996 et en 1997 avec Bolívar La Paz

Finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1988 avec l’Espanyol de Barcelone

Palmarès Equipe nationale

112 sélections entre 1976 et 1994

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1984

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 1986

Participation à la Coupe d’Afrique des Nations en 1982 (Premier Tour), 1984 (Vainqueur), 1986 (Finaliste) et en 1990 (Premier Tour)

Participation à la Coupe du Monde en 1982 (Premier Tour), 1990 (1/4 de finaliste) et en 1994 (Premier Tour)

Distinctions individuelles

Ballon d’Or Africain en 1979 et en 1982

Joseph-Antoine Bell, Gardien « félin »

Joseph-Antoine Bell est né le 8 octobre 1954 à Mouandé. Il reste très longtemps en Afrique avant d’arriver en Europe. Il débarque en effet à l’OM à l’âge avancé de 31 ans. Il reste 3 ans à Marseille avant de filer à Toulon pour une seule année. Par la suite, il va jouer à Bordeaux.

Il arriva à Bordeaux à 35 ans avec une mission : remplacer Dominique Dropsy, ce qui est chose faite avec la 2e place des Girondins en 1989-1990. Mais l’année suivante est difficile pour son club qui se voit rétrogradé en D2.

En 1991, il quitte Bordeaux pour Saint-Étienne où il termine sa carrière à l’âge de 40 ans.

Il est invité en janvier 1988 au Jubilé Roger-Milla sans son rival de toujours, Thomas N’Kono.

Joseph-Antoine Bell ne fait pas partie de l’équipe camerounaise lors du Mondial 1990 en Italie pour des raisons disciplinaires, où les Lions indomptables atteignirent les quarts de finale.

Gardien « félin » réputé pour son caractère bien trempé, il est élu meilleur gardien africain de tous les temps.

Actuellement Joseph-Antoine Bell est consultant pour Africa 24 et RFI.

Palmarès

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations en 1984 et 1988 avec l’équipe du Cameroun

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1979 avec l’Union Douala

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en 1983 avec l’Al Moqaouloun al-Arab

Champion du Cameroun en 1976 et 1978 avec l’Union Douala

Champion d’Égypte en 1983 avec l’Al Moqaouloun al-Arab

Vice-champion de France en 1987 avec l’Olympique Marseille et en 1990 avec les Girondins Bordeaux

Finaliste de la Coupe de France en 1986 et 1987 avec l’Olympique Marseille

Alioum Boukar, le Gardien qui joua une CAN sans encaisser le moindre but

Natif de Maroua, capitale régionale de l’extrême-nord, Alioum Boukar a été double champion d’Afrique avec les lions indomptables (2000 et 2002). En 2002, Alioum Boukar a remporté la CAN sans encaisser le moindre but. Il a participé à deux coupes du monde (98 et 2002)

Depuis quelques années, il est devenu entraineur des gardiens des lions indomptables.

Kameni Idris Carlos, Chat noir

Né le 18 février 1984 à Douala, Idriss grandit dans les rues du quartier de Biyem-Assi où il commence à taper dans le ballon comme la plupart des jeunes du Cameroun. Paradoxalement, c’est en tant qu’avant-centre qu’il fait ses preuves dans l’équipe du Lycée de Biyem-Assi.

Ce joueur formé au sein de la célèbre académie Kadji Sports Academy a rejoint en 2000 le centre de formation du Havre AC (avec lequel il gagne le championnat de France des moins de 15 ans1) et a su vite s’imposer dans les cages de chacun de ses clubs, on peut citer le Havre AC, l’AS Saint-Étienne et l’Espanyol Barcelone.

En janvier 2012, alors qu’il était libre de tout contrat, durant le mercato d’hiver, il est transféré à Málaga pour une durée de deux années. Il fait ses débuts au Málaga dans le Championnat d’Espagne, contre le Real Sociedad et s’impose sur le score de 2-0.

En 2014, il reste titulaire malgré le recrutement par le club de Guillermo Ochoa. Cette situation n’évolue pas lors de la saison 2015-2016, il continue à être titulaire en effectuant de grosses performances dans les buts. Ainsi, le 21 février 2016, il fait un grand match et arrête même un penalty de Cristiano Ronaldo.

Il commence sa carrière internationale avec les Olympiques du Cameroun et remporte la médaille d’or des Jeux olympiques d’été en 2000, il a notamment participé à plusieurs compétitions comme la Coupe d’Afrique des nations qu’il remporte en 2002 en tant que deuxième gardien, et finaliste de l’édition 2008 en tant que premier gardien. Il participe également à la Coupe du monde en 2002 en tant que deuxième gardien et en 2010 en tant que deuxième gardien. Il ne prend pas part au trois matchs du premier tour contre le Japon, Danemark et Pays-Bas à l’issue duquel l’équipe nationale n’arrive pas à se qualifier pour la suite de la compétition.

Palmarès

Espagne

Coupe d’Espagne

Vainqueur en 2006

Coupe de l’UEFA

Finaliste en 2007

Cameroun

Jeux olympiques

Médaillé d’or en 2000

Coupe des confédérations

Finaliste en 2003

Coupe d’Afrique des nations

Vainqueur en 2002

Finaliste en 2008

Ondoa et Onana : La relève est assurée

Avec Fabrice Ondoa et André Onana, la relève est assurée. Ondoa a permis au Cameroun de remporter la CAN 2017 au Gabon. Il a été élu meilleur gardien de la compétition. Onana qui évolue à l’Ajax est considéré comme le meilleur gardien africain du moment, il fait partie des rares gardiens du continent à jouer une demi-finale de Ligue de Champions Européenne. Ondoa et Onana ont été formés à la Masia, le centre de formation du FC Barcelone.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer