EtrangerFootball

Nkoulou : “Il manque pas mal de chose”

Nicolas, comment vous sentez-vous après cette lourde défaite face à Lorient ? Y a-t-il de l’amertume ?
Il nous en reste encore un petit peu. Ça va aller mieux car il y a un match qui approche très vite. Malheureusement, on est dans une situation où l’on n’a pas toujours des explications. On vit une période assez délicate, il va falloir rebondir.

Qu’est-ce que vous vous dites entre joueurs ?
On a essayé de s’organiser, de se donner du courage, de repenser aux bons moments que l’on a connus, notamment en début de saison, et essayer de se retrouver.

Vous ménagez-vous ou vous dites-vous vos quatre vérités ?
Il y a un peu des deux, nous sommes des hommes, des êtres humains… Ça pique un petit peu, mais on a besoin de ça aussi.


Vous en avez parlé avec Charles Kaboré, qui donne un penalty et qui vous laisse à dix ?
Charles, c’est un professionnel, c’est un grand garçon, on n’a pas besoin de lui rappeler, il sait qu’il a commis une faute. Il va se remettre de tout ça, le plus vite sera le mieux.

La défense de l’OM donne des signes inquiétants de faiblesse…
Je ne peux pas tirer un jugement. Cela fait partie du jeu, quand ça ne va pas, on ne tire pas uniquement sur la défense. C’est une question d’équipe, on est conscient qu’il va falloir rectifier le tir. Je parle de problème collectif, quand on parle football on parle d’équipe, notamment quand on est moins bien en attaque qu’en défense, on essaye de se remobiliser, de redémarrer comme au début, de penser aux fondamentaux. J’espère que dès mercredi on va rebondir.

Redémarrer comme en début de saison

Est-ce la première fois que la défense marseillaise est ainsi remise en cause ?
Evidemment, ça fait partie du football, ça fait partie des découvertes, c’est la première fois que je vis ça, il va falloir en tirer des enseignements. Plus d’une fois, on a relevé la tête. J’ai remarqué que chaque fois que l’on a été dos au mur on a su redresser la baraque. C’est juste ce que l’on va essayer de refaire.

Face à Lorient, vous auriez pu prétendre à la première place. C’était trop de pression ?
C’est difficile à expliquer, on a toujours envie de prendre du crédit, de prendre des points pour préparer les matches suivants dans la sérénité. On n’a pas toujours su faire ça. Il va falloir redémarrer comme on l’avait fait en début de saison, essayer de se rafraichir la mémoire et de bien repartir.

Qu’est-ce qu’il vous manque alors ?
Il manque pas mal de chose, un petit peu de fraicheur physique. Mais on ne va pas s’attarder là-dessus, on va essayer de se remémorer ce que l’on a fait en début de saison, pour faire une belle série et passer de bonnes vacances.

Pourtant, les titulaires ont été économisés en Ligue Europa face à Limassol…
Si on avait su, on serait allé jouer à Limassol !

Les supporters s’en sont pris verbalement au président Labrune, le divorce est grave ?
Ça m’a fait mal. Pour moi, ce n’est pas lui le coupable mais nous les joueurs. C’est facile de dire c’est lui le boss, le patron, mais c’est nous les joueurs qui sommes sur le terrain. C’est bizarre, car si on fait des grands matches, on sera considéré comme des héros, alors que derrière nous il y a pas mal de monde. Maintenant, c’est à nous de changer ça et de gagner des matches. On espère faire une bonne série, il y a trois matches qui arrivent, on va essayer de bien enchaîner jusqu’à la trêve et revenir plus costaud.

Paradoxalement l’OM n’est-il pas plus à l’aise à l’extérieur en ce moment ?
Pour nous, c’était le point fort, on gagnait tous les matches à domicile. Maintenant, on connait une période délicate. Si on compense à l’extérieur, on prendra des points. Le plus important, c’est de recommencer à gagner, après ça va dérouler.

Jouer à huis-clos à Bastia, est-ce un avantage pour vous ?
Je pense que oui. Bastia avec ses supporters, c’est la folie, ça les motive. Maintenant, les avoir diminués c’est une bonne chose pour nous. Ce serait bien de gagner pour confirmer et prendre des points.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page