A La UneFootballLigue 1

Catherine Mbengono : “Le football féminin Camerounais a plus d’impact physique”

Catherine Bengono est la capitaine Green city, club de première division de football féminin au Cameroun. La jeune joueuse qui évolue sur le couloir gauche auteur d’un gros match face à Louves Minproff s’est confiée à Camerounsports, après le match de la 2e journée qui a opposé son club a Louves. Après avoir neutralisé Louves en première période (0-0), l’exploit n’a pas duré en seconde période.

 

Après avoir posé des problèmes à Louvre en première mi-temps vous tombez finalement sur le score de 3 buts à 1, pourquoi?


Nous avons joué face à une équipe beaucoup plus expérimenté et la jeunesse de notre équipe ne nous a pas permis de nous imposer. En dehors de la gardienne mambingo et moi, le reste sont des jeunes joueuses. On est obligé d’encadrer nos jeunes joueuses, mais on a craqué à la fin. Mais On continue juste à travailler le reste suivra.

 

La prochaine journée comment est-ce que vous la préparez?

La prochaine journée on doit à tout prix prendre trois. On doit gagner.

 

Vous êtes parti de Green city, vous avez rejoint L’Orient lee Club de France pourquoi avoir choisi de revenir à  Green city et non d’aller à dans un autre club grand au Cameroun?

Green city c’est mon club de cœur c’est le club qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, donc pour le récompenser, j’ai décidé de revenir jouer dans cette équipe. C’est vrai que beaucoup de clubs m’ont sollicité mais j’ai fait mon choix j’ai décidé de revenir dans le club qui a travaillé pour moi qui qui m’a formé.

 

Maintenant que vous êtes revenu quel est votre appréciation sur la différence entre le jeu dans le championnat camerounais féminin et celui de français?

Le football camerounais féminin à plus d’impact physique mais en France c’est plus la technique c’est plus la finesse et la Vivacité. Je ne me sentais pas bien à Lorient, en face des filles qui n’avaient pas des envies, avec des filles qui n’avait pas des ambitions, ici au Cameroun il y a du challenge et il y  a de l’ambition voilà pourquoi j’ai choisi de revenir et c’est ce qu’on cherche dans le football et voilà pourquoi j’ai décidé de rejouer avec une City Green City

 

Est-ce que vous partagez donc ses ambitions avec vos jeunes soeur que vous avez trouvé ici au Cameroun?

Bien sûr pas pourquoi j’ai décidé de revenir jouer avec elle parce que pour beaucoup d’entre elles je suis un exemple à suivre parce que je suis quand même allé j’ai touché du droit le niveau international.

 

Vous qui est en stage avec les lionnes indomptables comment est-ce que ça se passe de ce côté-là?

Tout se passe très bien nous sommes une famille et là-bas on continue de travailler dur, pour pouvoir braver les selon les échelons pour pouvoir aller très loin plus loin. Le Cameroun attend beaucoup de nous donc on est obligé de travailler très dur. Ce n’est pas le sang qui coule c’est la sueur comme le dit très souvent le coach (rire), donc on doit continuer de travailler très dur pour pouvoir faire des bonnes performances.

 

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Frida Nolla

Rédactrice Sports / Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page