A La UneFootballLions indomptables

Volker Finke : « C’est pas sûr qu’il y aura des locaux pour l’aventure en Autriche »

Coach, on vous voit bien en place dans les tribunes, ce qui pourrait rassurer quelques-uns…

Disons que je suis là depuis à peu près deux semaines, et j’ai déjà assisté à quatre matches, mais j’ai voulu surtout être sur place parce qu’il y a beaucoup de réunion relativement aux préparations pour le Brésil. Des réunions à la Fécafoot, au Minsep, donc il est important d’être sur place, parce qu’il faut préparer les choses sérieusement.

Et ces joueurs que vous suivez à travers les stades de la république, où en êtes-vous exactement ?


Disons que je suis un petit peu les traces des joueurs locaux, par exemple aujourd’hui il y a quatre joueurs qui faisaient partie du stage de février et qui ont évolué sur le terrain. Actuellement je vois, disons 9-10 joueurs de clubs après le stage, et j’espère qu’il y aura un ou deux qui capable « peut-être » d’aller avec les Lions en Autriche, mais ce n’est pas sûr.

Pourquoi, « ce n’est pas sûr » ?

Ce n’est pas sûr parce que, par exemple aujourd’hui, la première mi-temps du match (Apejes-Canon), c’était assez bien, mais la seconde mi-temps, il y a eu une baisse véritablement. Vous voyez… Vous savez, il faut beaucoup travailler à la base, c’est de ça qu’il est question. Vous savez, il y a de cela trois ans il y avait une chute avec les Lions, on a raté la CAN… Il y avait vraiment des gros problèmes, c’est pourquoi ça ne passait pas, donc il faut beaucoup travailler, mais alors énormément afin de remonter, mais aussi commencer à la base c’est sûr.

Et que dire de la défaite contre le Portugal ?

Bah, la défaite contre le Portugal ça fait mal ; c’est un résultat qui fait mal parce qu’on a vu deux matches, un qui est allé jusqu’à la60ème minute où le Cameroun a bien joué mais par la suite, avec ce deuxième but encaissé, le rythme a carrément changé, et ce n’était pas bien du tout. Donc ça fait mal, c’est une réalité, mais il faut aussi reconnaitre qu’on a bien joué durant les 60 premières minutes.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page