L’attaquant des étalons Aristide Bancé met un terme à sa carrière internationale ! - CamerounSports
AfriqueFootball

L’attaquant des étalons Aristide Bancé met un terme à sa carrière internationale !

On ne verra plus Aristide Bancé et sa chevelure blonde avec les Étalons. L’attaquant emblématique de la sélection du Burkina Faso a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale à l’âge de 35 ans.

C’est une véritable page qui se tourne pour l’équipe nationale du Burkina Faso. Aristide Bancé a officiellement annoncé au sortir d’une audience avec le président burkinabè, Roch Kaboré, sa fin de carrière internationale. « C’était une fierté pour moi de porter les couleurs de l’équipe nationale. Nous avons passé de rudes comme de bons moments », écrit-il sur sa page Facebook.

En 2013, Aristide Bancé avait joué la finale de la CAN en Afrique du Sud face au Nigeria. En 2017 au Gabon, il termine sur la troisième marche du podium en remportant la petite finale. « Nous avons vibré ensemble deux belles CAN, celle de 2013 et de 2017 couronnées par 2 médailles, l’argent et le bronze. Des moments qui resteront à jamais les meilleurs de ma vie », dit-il simplement.


L’attaquant d’Horoya (Guinée), qui remercie toute sa famille, ses équipiers et la Fédération burkinabè de football, aura porté le maillot des Étalons à 79 reprises et inscrit 24 buts durant sa carrière internationale. Il a connu sa première cape le 26 mars 2005 face au Cap-Vert. À l’époque, Il n’avait que 21 ans.

En 2015 lors de la CAN en Guinée équatoriale, le Burkina Faso avait déçu en se classant dernier de son groupe. Face au Congo-Brazzaville, Aristide Bancé avait égalisé, mais ce fut insuffisant pour espérer une place en quarts de finale après avoir perdu 2-1 face aux hommes de Claude Le Roy. En 2019, le Burkina Faso n’avait pas fait le voyage pour la CAN en Égypte. Le dernier grand rendez-vous continental de l’enfant prodige né Abidjan restera la CAN 2017.

Aristide Bancé a disputé 15 matches en Coupe d’Afrique des nations en phase finale durant sa carrière. « Je ne suis pas forcément un grand joueur, mais j’ai envie de jouer et j’ai toujours envie d’apprendre. Je ne suis pas une star, je reste Aristide Bancé », confiait-il à RFI avec humilité avant la petite finale de la CAN 2017 au Gabon. Avec lui, le Burkina Faso a signé ses deux meilleures performances de son histoire lors du tournoi continental.

La silhouette athlétique de Bancé, sa chevelure teintée de blond, et son sourire manqueront certainement aux Étalons et aux supporters du Burkina Faso. Ce véritable globe-trotter du foot avec des passages par l’Ukraine, l’Allemagne, les Emirats arabes unis, le Qatar, la Turquie, la Finlande, le Kazakhstan, l’Afrique du Sud, la Lettonie, ou encore la Côte d’Ivoire, a aussi largement contribué à écrire l’histoire footballistique de son pays sur la scène continentale.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Atti Mahamat Abana

Rédacteur chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer