NBA : Joel Embiid et Karl-Anthony Towns en viennent aux mains - CamerounSports
BasketballNBA

NBA : Joel Embiid et Karl-Anthony Towns en viennent aux mains

Le duel entre deux des meilleurs pivots de la NBA a tourné à la bagarre mercredi à Philadelphie, où Minnesota a concédé sa première défaite (117-95).
Minnesota a perdu pour la première fois cette saison et San Antonio est désormais seul en tête de la conférence Ouest, dernier invaincu de la NBA avec Philadelphie à l’Est. C’est probablement ce qu’il faudrait retenir du duel entre les Wolves et les Sixers, qui a vu ces derniers maîtriser leur sujet à la maison (+8 à la fin du premier quart-temps, +19 à la mi-temps) et gagner sans frayeur (117-95).
Mais tout ça a été éclipsé par la façon dont s’est fini le duel de poids lourds entre deux stars de la ligue, le Camerounais Joel Embiid et le Dominicain Karl-Anthony Towns. Ils ont été expulsés au milieu du troisième quart-temps après en être venus aux mains alors qu’ils se trouvaient loin du ballon. Une passe d’armes dont l’impayable Embiid est sorti tout excité, mimant un combat de boxe.

Cette bagarre est « sortie de nulle part » a reconnu Embiid, dont les duels avec Towns sont souvent animés. « Je les ai juste vus se tenir les bras (ce que confirme un autre angle) et ça a dégénéré en bagarre. Dans ce cas l’expulsion est automatique », a rappelé l’arbitre principal, Mark Ayotte. En revanche, ce dernier n’a pas estimé qu’un geste de Ben Simmons, une sorte d’étranglement de catch sur Towns, était répréhensible, estimant qu’il « voulait les séparer ».
Joel Embiid a clamé qu’il ne craignait pas une suspension puisqu’il n’avait « donné aucun coup de poing », même s’il n’est pas sûr à 100 % que la NBA fasse preuve d’une telle mansuétude. Quoi qu’il en soit, il a encore augmenté sa cote d’amour à Philadelphie, rejoignant le vestiaire sous les “MVP” du public. « J’étais fait pour cette ville », a-t-il résumé. Celle de l’amour fraternel…

lequipe.fr


Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer