A La UneCoupe du mondeFootball

Mondial Russie 2018 : La Vidéo arbitrage, la grande star

La VAR (Video Assistant Referee) est la grande Star de la Coupe du Monde Russie 2018. Les 48 premiers matchs du Mondial de football en Russie ont livré des surprises, La nouvelle utilisation de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) pourrait y être liée. Au moins 17 utilisations de l’assistance vidéo à l’arbitrage

La « VAR » est principalement utilisée sur les actions menant (ou non) à un penalty. C’est la grande nouveauté de l’édition 2018 du Mondial de football. L’assistance vidéo à l’arbitrage, ou VAR (video assistant referee) permet aux arbitres de revoir une action litigieuse sur un but, un possible penalty, une faute grave ou une possible erreur sur l’identité d’un fautif. La première utilisation dans l’histoire de la Coupe du monde a eu lieu le 16 juin pour la France la France, en amenant aux Tricolores un penalty après une faute d’un Australien.

Au total, selon la FIFA, les arbitres sur le terrain ont eu recours à la « VAR » à au moins 17 reprises depuis le début de la compétition – bien que des médias en aient compté davantage pendant les matchs. Cela a notamment conduit à la validation de 10 penaltys (dont 7 transformés), quatre penaltys refusés et un but refusé pour hors-jeu.


Contesté ou applaudis, la décision finale des l’arbitres après visionnage de la vidéo ne fera jamais certainement l’unanimité. Plusieurs matchs ont fait l’objet de l’utilisation de ces vidéos être certains matchs ont été décantés par elle.

Le chef du département de jugement de la Fédération Internationale de Football (FIFA), Massimo Buzacca, a évalué le travail du système d’assistance vidéo pour les arbitres (VAR) lors des matches de la phase de groupes de la Coupe du Monde 2018 lors d’une conférence de presse le 29 juin au stade de Luzniki.

“A mon avis, le principal résultat du travail de VAR est que lors de cette conférence de presse sur le résultat de la phase de groupes, il n’y a pas un seul scandale que nous pourrions discuter”, a déclaré Buzacca à RIA Novosti.

Il a noté que VAR aide vraiment les arbitres, ce qui peut être appelé un succès sérieux pour le football mondial.

Auparavant, il a été signalé que le Maroc s’est plaint à la FIFA d’arbitrage lors des matchs de la Coupe du monde 2018. Et les plaintes ne sont pas prête de s’arrêter puisque, la décision de consulter la vidéo revient à l’arbitre et même celle de déterminer la décision finale après visionnage.

 

 

Par: FRIDA NOLLA à Moscou

 

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Frida Nolla

Rédactrice Sports / Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page