A La UneFootballLigue 1

Un joueur de l’Union de Douala tape dans l’œil du sélectionneur des Lions Indomptables Antonio Conceiçao !

Samuel Nlend, pensionnaire de l’Union de Douala a séduit le sélectionneur national après son doublé lors de la 18e journée du championnat national.

Antonio Conceiçao a assisté avant hier au match de 18e journée du championnat camerounais qui a mis aux prises l’Union de Douala et Dragon de Yaoundé au stade Militaire. Durant cette rencontre, un footballeur local s’est particulièrement illustré ; il s’agit de Samuel Nlend qui, à lui seul, a décidé de l’issue de la rencontre.

En effet, l’attaquant des Nassara Kamakaï a inscrit un doublé pour une victoire sans partage de sa formation 2-0 devant Dragon de Yaoundé. Le double buteur a ainsi permis aux siens de renouer avec le succès dans un championnat où ils pointent toujours à l’avant dernière place après 18 journées.


Absent de son poste au Cameroun depuis deux mois, le technicien portugais a refait surface en début de semaine. Il a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a rappelé l’objectif principal de son contrat qui est de remporter la CAN 2021 à domicile. Outre cet aspect, l’ancien joueur du FC Porto a également fait part de sa volonté de renforcer sa formation.

C’est sans nul doute Dans ce sens qu’il s’est rendu sur une pelouse d’Elite One pour superviser des talents locaux capables d’entrée dans la tanière. Son déplacement n’aura pas été vain puisque, l’homme de 59 ans a visiblement été marqué par la prestation de Samuel Nlend. Au terme des 90 minutes, les deux hommes se sont entretenus pendant plusieurs minutes.

Si nous ne sommes pas dans les secrets des dieux pour être au parfum de ce qui s’est dit entre Nlend et Conceiçao, il ne serait aucunement précipité de penser que le buteur du club historique de la capitale économique est aux portes de l’équipe nationale.

Il convient de dire à titre de rappel que, l’absence de locaux au sein des lions indomptables continue  d’être perçue d’un mauvais œil par beaucoup d’observateurs.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page