Etienne Eto'o: "C'était un honneur de représenter le Cameroun" - CamerounSports
A La UneCoupe du mondeEquipe NationaleFootballLions indomptables

Etienne Eto’o: “C’était un honneur de représenter le Cameroun”

Etienne Eto’o Pineda sort enfin du silence. Après avoir été recalé de la liste des 21 Lions indomptables qui vont prendre part à la coupe du Monde des Moins de 17 ans au Brésil, l’attaquant de Majorque s’en mort les doigts.

Oui Eto’o a payé de ce fait le prix fort du décret N°2014/384 du 26 à son article 14, interdisant aux sélections nationales U17, U15 d’accepter en leurs seins des joueurs n’évoluant pas dans le triangle nationale.

4 jours après sa non sélection avec le groupe retenu, le Lion indomptable dit merci pour cette opportunité qui l’a fait rêver grand.


“Ce dernier mois devait être l’un des meilleurs de ma vie grâce à l’occasion unique qui m’avait été offerte de pouvoir jouer à un mondial. Ce rêve, avec lequel presque n’importe quel enfant rêve, arrivait plus tôt que prévu. Beaucoup d’entre vous vont penser que l’arrivée jusqu’ici a été facile et vous vous trompez car ça a été compliqué : beaucoup de tests médicaux rapide et en cours, voyages express pour obtenir mon passeport Camerounais, supplier une autorisation pour pouvoir renouveler mon passeport espagnol et qu’ils me permettent d’entrer au Brésil, des entraînements spécifiques pour être à 100 %, peur de accident et que cela m’empêche de voyager et de jouer, beaucoup de nerfs et de stress psychologique pour enfin être prêt et pouvoir disputer cette coupe du monde. Le dernier jour, mon voyage vers une nouvelle étape dans ma vie semblait commencer. J’ai volé de Majorque à Paris et au Brésil. J’ai rencontré de nouveaux compagnons qui voyageaient avec ma même illusion. Nous sommes arrivés à notre destination, nous avons commencé à nous entraîner, et peu après, nous avons passé le premier match amical dans lequel j’ai eu l’occasion de marquer un but. Les sensations étaient très bonnes, j’étais convaincu que cette opportunité pourrait être très importante dans ma vie après 13 ans à jouer au football. Mais ce que nous ne savions pas, mes 5 collègues européens et moi, c’était qu’à cause d’un décret présidentiel (que je respecte mais je préfère ne pas commenter) nous serions sans mondial. Je ne vais pas nier que ça a été un bâton très dur, mais grâce au soutien que nous nous sommes donné entre nous 6, nous avons réussi à commencer à tourner la page. Je tiens à remercier ma mère principalement pour tout ce qu’elle a fait pour moi et tout le soutien qu’elle m’a donné, à ma famille en général, à mes amis et aussi à tous les gens anonyme qui ont investi quelques minutes pour m’envoyer des messages de Soutien. C’était un honneur de représenter le Cameroun tout au long de ces deux semaines. Merci à la fédération de m’avoir appelé et au staff technique pour des expériences comme celles-ci.”.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Frida Nolla

Rédactrice Sports / Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer