A La UneFocus

Sport Équestre : Les chevaux retrouvent les hippodromes ce weekend à Garoua et Ngaoundéré

On en salive déjà. Arrogate Maltine Moussoro, Pretty Woman, CFA Bidjanil. Rien que ça. Les quatre chevaux camerounais de retour de Yola retrouveront ce samedi 16 février 2019 les gigantesques hippodromes de Mboum Aviation (Garoua) et de la Place des fêtes de Ngaoundéré, à l’occasion de la 6eme journée du championnat de la saison hippique 2019. Interrompu suite à la participation des écuries camerounaises au Fombina Derby International 2019 à Yola, le championnat hippique organisé par la #Fecase reprend du service non seulement à Garoua mais également à Maroua et Ngaoundéré où les chevaux et les jockeys de ses deux villes retrouveront également les pistes des hippodromes. A Garoua, à l’hippodrome du quartier Mboum Aviation ( Face base aérienne) qui abritera les 04 courses prévues pour cette journée, 41 chevaux au total seront sur la ligne de départ de ses épreuves prévues sur 1200, 1400m, 1600m et 1800 mètres. L’intrépide jument Pretty Woman de l’écurie Dewa Alkali effectuera à cette occasion sa première sortie officielle après son retour de Yola où elle a été créditée d’une belle prestation lors de la 4e journée en occupant notamment la deuxième place lors de la 22e course, derrière le cheval Baba du Nigeria. A Ngaoundéré, 04 courses sont également prévues ce samedi à partir de 16h. 27 chevaux seront au départ des quatre épreuves qui vont se courir sur les distances de 1200m, 1400m, 1600m et 1800 mètres. Fait majeur, les chevaux Arrogate (1er de la 8e course, 2eme journée) et CFA Bidjanil (4e de la 6e course, 1ere journée) qui ont valablement défendus les couleurs camerounaises à Yola seront également de la partie. Mais l’autre bonne nouvelle c’est la présence de Maltine Moussoro qui arbore désormais la casaque du Centre Équestre de l’Adamaoua après avoir fait une remarquable carrière au Tchad où elle est désormais une légende. Une nouvelle vie démarre pour cet Alezane qui est a été précédée à Ngaoundéré par sa réputation. Son acquisition est sans aucun doute une belle prise pour les promoteurs du Centre Équestre de l’Adamaoua qui comptabilisent dans leur écurie un crak de plus.

Ebah Essongue Shabba

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer