A La UneCoupe d'Afrique des NationsEquipe NationaleFootballLions indomptables

CAN 2015/ Volker Finke et les Lions Indomptables rassurent pour le match Cameroun # RDC

Les Lions descendront peut-être (vue la forte pluie, ce ne serait pas évident) cet après-midi du vendredi 14 novembre dans la cuvette de Mfandena pour le traditionnel moment de la reconnaissance du terrain d’avant-match, ainsi que leurs adversaires de la RDC. Hier encore, lors de la séance d’entrainements effectués au Centre Technique de la CAF à Mbankomo, ils répondaient aux préoccupations de la presse sportive par les voix d’Enoh Eyong, Nicolas Nkoulou, Stéphane Mbia et le sélectionneur Volker Finke. Ces derniers rassuraient alors quant à l’objectivité qui entourait la rencontre de demain samedi 15 novembre comptant pour les éliminatoires de la CAN 2015.

L’ambiance était plutôt bon enfant hier Jeudi au Centre D’Excellence de la CAF à Mbankomo ; des sourire inondaient l’atmosphère et les encadreurs nous ont semblé plutôt détendus. Certains joueurs par contre, restés sur le banc, parfois avec des bandes, avaient vite fait de nous inquiéter, car des bobos à cette étape, on ne peut se permettre un tel luxe. A Volker Finke de dissiper ces inquiétudes : « N’ayez pas peur car il y a eu tellement de matchs et de compétitions pour certains de nos joueurs dans leurs clubs respectifs alors ils ont sans doute de tout petits bobos. Il faut toujours un peu de temps de repos mêmes au sein de clubs partout en Europe actuellement, donc il faut juste faire attention. Nicolas Nkoulou est juste à côté de moi, il peut en témoigner, il s’est entrainé toute la journée d’hier, aujourd’hui il s’entrainera cet après-midi, voilà pourquoi il n’était pas sur le terrain ».

L’absence d’Ekeng Patrick, jeune attaquant du club espagnol de Córdoba CF, ne sera pas passée non plus inaperçu, là également, Finke a des réponses : « Bah écoutez, le joueur Ekeng Ekeng ce matin encore était du côté de l’ambassade d’Espagne pour des problèmes de passeport ; en fait c’est un petit peu difficile que son club le laisse partir. Mais je vous demande de ne pas avoir peur, vous savez en ce moment le championnat de ce côté est très très serré, du coup c’est un peu compliqué pour eux de le libérer  des joueurs ».  On se souvient que le sélectionneur avait promis entamer des démarches quant aux venues probables du jeune barcelonais Jean Marie Dongou et de Joël Matip. Volker Finke dit du dernier être blessé depuis plus de trois semaines déjà ; il ajoutera qu’avec Choupo Moting, ils assurent un suivi de ce côté-là en termes d’appels histoire de se tenir au courant de l’évolution des choses. Sauf que Finke révèle par la suite les états d’âme de Matip : « Ce qui est certain c’est qu’il aime le Cameroun, il aime le pays, mais il faut respecter aussi une situation personnelle de sa part, il y a certaines choses qui l’ont négativement marqué dans sa tête, des choses qui se sont produites à une certaine époque, mais je pense j’espère qu’après ses blessures il pourrait revenir dans la tanière. Sinon, il faut les comprendre, ils sont jeunes, il ne faudrait pas trop leur mettre la pression. Pour le reste, je dirai qu’il faut de bonne conditions et entretenir de bonnes relations avec des clubs qui très souvent ont leurs raisons de les maintenir ».


Sur le cas Embolo, Finke dit comprendre le scepticisme de ce dernier : « Vous savez, ce qui s’est passé ces dernières quatre années n’est pas toujours en notre faveur. Je suis souvent à côté de Friburg et à Bâle. J’ai vu par exemple le jeune Embolo que j’ai rencontré il y a quatre mois. J’ai causé avec lui de beaucoup de choses. J’ai été surpris. Breel Embolo, c’est vraiment un jeune qui parle le dialecte allemand-suisse. Il est aussi au courant et observe tout ce qui se passe ici ».

Pour le reste, tout devrait en principe bien se passer ce samedi 15 novembre à Mfandena contre la RDC, nous rassure l’allemand.

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page