A La UneCoupe du CamerounLions indomptables

Cameroun # Mexique : le film du match

Natal, devant un stade pas entièrement garni, les Lions Indomptables connaissaient une mise en route difficile. Préféré à Nyom dans le couloir droit, le jeune Djeugoué (Coton Sport de Garoua) était à la peine, tout comme une défense très basse, qui peinait à bien ressortir les ballons. La menace mexicaine s’accentuait, et les Camerounais étaient tout heureux de voir l’arbitre colombien, M. Roldan, refuser l’ouverture du score à  Dos Santos pour un hors-jeu peu évident. Cette chaude alerte avait le don de réveiller les hommes de Volker Finke. Choupo-Moting voyait lui aussi le drapeau du juge de touche se lever. Titularisé plutôt que Bedimo, Assou-Ekotto réussissait un joli numéro le long de la ligne, pénétrait dans la surface et servait Eto’o, dont le tir effleurait le poteau (21eme). Le Mexique ne relâchait pas la pression pour autant. Mêmes causes, mêmes effets : sur corner, Dos Santos, laissé seul au second poteau, trompait encore Itandje, mais le but était encore refusé pour une raison inconnue. Statique, l’arrière-garde camerounaise peinait énormément face aux jaillissements des Mexicains, mais la Tri manquait de précision dans la dernière passe.

Peralta trouve la faille

Dès la reprise, le Mexique reprenait sa domination. A la peine, le Cameroun tenait comme il pouvait. Un coup franc détourné d’Assou-Ekotto manquait de prendre Ochoa à contre pied (58eme), et les Lions Indomptables s’enhardissaient enfin. C’est sur un contre mexicain qu’ils cédaient : Dos Santos butait sur Itandje, mais Peralta, qui avait bien suivi, faisait mouche du pied gauche (60eme, 1-0). On ne peut plus logique sur l’ensemble du match, cet avantage pris par la Tri était cruel pour le Cameroun, qui encaissait sur l’un de ses rares temps forts offensifs. Etonnamment, Volker Finke mettait un gros quart d’heure à coacher, lançant Webo à la place de Song (79eme). Rien n’y faisait dans l’immédiat, et c’est Nounkeu qui sauvait la baraque devant Fabian (81eme). Malgré un dernier déboulé de Moukandjo mal conclu par Eto’o (86eme), et un bon coup de tête de Moukandjo bien servi par Assou-Ekotto (90eme), le score devait en rester là. Le Cameroun enregistre sa cinquième défaite de rang en phase finale, série en cours.


L’avis de final :
Visiblement à court de jus, dépourvu de jeu collectif consistant, le Cameroun n’a pas pesé lourd face à une bonne formation du Mexique. Jamais les Lions Indomptables n’auront su déjouer le piège du milieu à cinq mexicain, leurs ailiers (Moukandjo et Choupo-Moting) étant souvent forcés à se replier, l’équipe se retrouvant disloquée. Et l’absence de réaction tactique de Volker Finke n’arrangera rien à l’affaire. Le sélectionneur et son staff ont du pain sur la planche, avant le deuxième match, déjà décisif, contre la Croatie.

Les onzes de départ :
Mexique : Ochoa – Rodriguez, Marquez, Moreno – Aguilar, Herrera (Salcido, 90eme +1), Vazquez, Guardado (Fabian, 67eme), Layun – Dos Santos, Peralta (Chicharito, 71eme).
Cameroun : Itandje – Djeugoué (Nounkeu, 46eme), Chedjou, Nkoulou, Assou-Ekotto – Song (Webo, 79eme), Enoh, Mbia – Moukandjo, Eto’o (cap.), Choupo-Moting.

Par Patrick Juillard pour footafrica365.fr

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page