A La UneEquipe NationaleFootballLions indomptables

CAN 2015 : la traditionnelle Conférence de presse des Lions Indomptables

Pour la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, le sélectionneur Volker Finke s’est entouré du jeune Salli Edgard, d’Enow Eyong et de Benjamin Moukandjo, lundi 12 octobre au Centre Technique de la CAF.

Le match retour Cameroun-Sierra Léone, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2015 n’est plus qu’une histoire d’heures. Victoire de la Côte d’Ivoire sur la RDC, mettrait de ce fait une sorte de pression à notre équipe fanion, que beaucoup ont trouvé légère lors de leur dernière sortie. Une observation que Benjamin Moukandjo trouve un peu dure : « Non je ne dirai pas qu’on est tombé dans la facilité ; c’est vrai que l’équipe en face nous a servi quelque chose de différent par rapport à ce qu’on a observé lors de nos précédents matches ; on a pu regarder la vidéo, et avec le coach on a pu nous entendre pour rectifier le tir. Tout n’est pas à jeter à la poubelle au sortir de notre dernière rencontre, il y a également quelque chose de positif qui en ressort, je trouve ». A Finke de renchérir : « Pour une équipe en reconstruction, c’est un peu normal ce à quoi on a assisté ; la première mi-temps n’était pas bien certes mais on a fait des analyses et on a compris qu’on manquait de fluidité au niveau des passes. La seconde mi-temps était mieux car on a pu se créer des occasions. C’est vrai qu’on était un petit peu favoris, mais en réalité c’était difficile car on est en reconstruction. On était un petit peu obligé de façonner le jeu, face à la Sierra-Léone qui venait pour un résultat. Moi je crois que c’est un petit peu normal, la physionomie du dernier match ».

Le sélectionneur s’est également réservé d’avancer quelque nom pour le prochain match :


« Ce n’est que mardi soir que je dévoilerai la liste, peut-être il y aura un ou deux changements, mais je ne saurais vous en dire plus ».

Pour ce qui est de la non titularisation d’Oyongo Bitolo et Mandjeck, Finkeu reste évasif, et sauf sur le cas Kom dont il avouera la blessure : « Franck Kom est blessé il ne peut pas jouer ; pour ce qui est de Mandjeck, il n’était pas en forme à 100% la dernière fois et je ne pouvais pas prendre de risque, là il est prêt pour le match retour. Oyongo ? On va voir ; j’ai causé avec lui avant le match, il a fait un bon match avec la Côte d’ivoire, ce sont des décisions difficiles, mais il ne s’est pas décidé ».

La suite du programme prévoit une séance d’entrainement ce mardi 14 octobre à 16h30 et demain mercredi nous serons fixés sur l’issue du match.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page