Volley-Ball

Serge Abouem: “Pratiquer le volleyball dans toutes les régions”

Pourquoi avez-vous jeté votre dévolu sur la ville de Ngaoundéré où le volleyball est très peu pratiqué pour lancer la saison ?
Disons que l’Adamaoua, parce que c’est une région qui nous a souvent fait honneur dans nos activités. C’est une ville qui est très loin de Yaoundé, mais elle a souvent eu à se faire représenter au championnat national par deux équipes, une chez les filles et une autre chez les garçons, notamment, Transport Helou Michel, et Camrail volley-ball. Donc, c’est pour encourager cette ville qui donne beaucoup au volleyball que nous avons cru opportun de venir ici. Sur un autre plan, notre objectif à long terme vise les régions qui ont un fort potentiel en terme morphologique. Et le Nord, l’Extrême-nord et l’Adamaoua nous donne des gabarits assez impressionnants.

Quel est l’objectif recherché ?
L’objectif, c’est que le volleyball se joue dans toutes les régions. Il n’est pas évident pour une équipe de Maroua de payer son transport, son logement, sa nutrition pour se rendre à Douala ou à Ngaoundéré, et puis repartir sur Bamenda. Nous avons pensé qu’en regroupant les équipes dans une aire géographique précise, cela peut susciter davantage l’esprit d’équipe. Et à la fin, on va prendre les meilleurs pour jouer le championnat national que nous avons appelé la « Camtel Volley-ball champion hip ».

Quelle sont les différents mécanismes qui entrent dans la mise sur pied des championnats sectoriels dont vous évoqué ?
Après le lancement, il appartiendra à chaque secteur de s’organiser. Nous sommes venus à Ngaoundéré pour lancer de manière formelle ce championnat sectoriel. Mais après cela, c’est chaque secteur qui s’organisera avec ses règles. La fédération ne sera là que pour chapeauter l’organisation et appuyer les initiatives des regroupements sectoriels, et cela fait une bonne décentralisation des activités du volley-ball. Ainsi, au terme des championnats sectoriels qui vont se dérouler entre avril et mai, nous allons arrêter le championnat sur un mois et demi pour cause de préparation des deux sélections nationales qualifiées pour la Coupe du monde. Après cela, les meilleurs seront choisis pour jouer la Camtel volley-ball championship, avec des secteurs dynamiques comme le Centre où nous allons prendre trois ou quatre équipes ; Et dans secteur du Littoral, nous allons prendre deux équipes.


FECAVOLLEY CELLCOM

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page