Les lions Indomptables auréolés d’un titre de champion de France ! - CamerounSports
A La UneFootballLions indomptables

Les lions Indomptables auréolés d’un titre de champion de France !

Marc-Vivien Foé

Après la Coupe du monde 1994, Foé s’envole pour l’Europe. On l’attend à Auxerre, mais c’est le RC Lens qui lui fait signer son premier contrat professionnel. Il débute le 13 août 1994 en première division française par une victoire 2-1 à Montpellier et fait rapidement l’unanimité du côté du stade Bollaert.

Lors de la saison 1997-1998, Foé joue son premier match à l’occasion de la douzième journée et la réception de l’AS Monaco qui se solde par une victoire lensoise un but à zéro. Avec un nouvel entraîneur, Daniel Leclercq, qui succède à Roger Lemerre à l’intersaison, le RC Lens est cinquième du classement au moment de la trêve hivernale, à cinq points du premier, le FC Metz. La deuxième partie de saison voit Lens continuer son ascension et prendre la tête du championnat à l’issue de la trentième journée et une victoire à Metz, leader avant la rencontre. Après trois victoires consécutives, le RC Lens obtient un match nul lors de la dernière journée à Auxerre et devient champion de France au bénéfice d’une meilleure différence de buts comparativement au FC Metz. Foé joue dix-huit rencontres de championnat dont le dernier match à Auxerre.


Eric Maxim Choupo-Moting

Choupo-Moting rejoint le Paris SG le 31 août 2018. Il y retrouve l’entraîneur allemand Thomas Tuchel qui l’a coaché à Mayence. Il signe en tant que doublure d’Edinson Cavani. À Paris, il retrouve Thilo Kehrer avec qui il a joué à Schalke, et rencontre un quatrième allemand avec qui les deux joueurs partagent le même agent, Julian Draxler. Il débute sous ses nouvelles couleurs le 18 septembre 2018 contre Liverpool en Ligue des champions (défaite 3-2 à Anfield). Cinq jours plus tard, le 23 septembre 2018, il inscrit son premier but en Ligue, lors d’un match à l’extérieur contre le Stade rennais (victoire 1-3 au Roazhon Park) où il marque à la 83e minute, sur un centre de Thomas Meunier, cinq minutes après être entré sur le terrain en remplacement de Marco Verratti.

Après une première partie de saison marquée surtout par son inefficacité (3 buts jusqu’à aujourd’hui), il parvient néanmoins à trouver sa place dans l’équipe, étant autant apprécié par les supporteurs que par le vestiaire. Il se décrit notamment une relation fraternelle avec Kylian Mbappé, dont il partage les origines camerounaises. Le 7 avril 2019, Choupo-Moting est titulaire face au Racing Club de Strasbourg lors d’un match qui verrait les parisiens remporter le championnat en cas de victoire. Auteur de l’ouverture du score, il se distingue pour un autre fait de jeu, malgré lui. Alors que Christopher Nkunku lobe le gardien adverse et que le ballon se dirige vers les filets, l’attaquant le dévie, le cuir heurtant le poteau et s’immobilisant, et empêche ainsi le but. La rencontre se solde par un nul 2-2 qui retarde le sacre du PSG et prive le club de fêter le titre à domicile. À la fin du match, Choupo-Moting est le seul joueur parisien à venir répondre aux questions des journalistes et aborde le sujet, présentant ses excuses et expliquant la situation : « Au début, je pensais qu’il [Nkunku] allait peut-être me donner la passe. Il a tiré et j’ai pensé que le défenseur allait peut-être prendre le ballon. Après, j’ai hésité à le prendre en me demandant si je n’étais pas hors-jeu », ajoutant « Je garde la tête haute ». Déjà décrié pour ses performances, il devient l’objet de nombreuses parodies sur les réseaux sociaux.

Le 21 avril 2019, il remporte le Championnat de France 2019 puis un 2ème titre en 2020 après l’arrêt du championnat dû à la pandémie du Covid-19.

Pendant le mercato estival, il est plusieurs fois poussé vers la porte de sortie. Mais durant le match contre Toulouse (entré en début de première mi-temps à la suite de la blessure d’Edinson Cavani), il réalise une grosse prestation en étant élu homme du match avec deux buts à la clé. Il marque encore un but le week-end d’après face à Metz (victoire 2-0).

Jean Pierre Tokoto alias le petit Pelé

Jean-Pierre Tokoto est un footballeur international camerounais né le 26 janvier 1948 à Douala. Il évoluait au poste de milieu de terrain et attaquant. Il a été le pivot central du dispositif des Lions Indomptables dans les années 70 et jusqu’au début des années 90 ; ce fut également une pièce maîtresse de l’Oryx de Douala.

Pétri de talent, il offre un style de jeu qui combine élégance, finesse et vivacité. Il est surnommé « Pélé en miniature ».

Après l’Oryx de Douala, il rejoint l’Olympique de Marseille où il signe son premier contra professionnel. Que ce soit à Marseille où il fit le doublé Coupe/Championnat lors de la saison 1971-72 (en jouant 2 matchs certes), c’est au Girondins de Bordeaux qu’il fera montre de tout son talent. Adulé du public bordelais, il s’éclate et s’épanouit. Il y restera de 1972 à 1975 avant de rejoindre le PSG de 1975 à 1977. Exilé aux Etats-Unis dans les années 80, son petit-fils évolue actuellement en NBA aux Knicks de New-York.

Il est le plus jeune joueur à avoir intégré les rangs de l’équipe nationale du Cameroun à seulement 16 ans et 4 mois. Avant l’arrivée de Neymar au PSG, Jean-Pierre TOKOTO détenait le nombre de buts marqués et le nombre de passes décisives en 3 matchs.

Stéphane Mbia

En l’espace de 9 saisons passées en Ligue 1 avec Rennes puis Marseille, le milieu défensif camerounais va remplir son armoire à trophées, avec 1 titre de Champion de France en 2010, 3 Coupes de la Ligue consécutives de 2010 à 2012 et un trophée des Champions en 2011, le tout avec l’OM. Malgré ce palmarès en trompe l’œil, Stéphane Mbia connaît un passage difficile à Marseille, notamment à cause de l’arrivée d’Edouard Cissé qui l’oblige à évoluer à plusieurs reprises en défense centrale. Le joueur aux 69 sélections avec le Cameroun est finalement transféré aux Glasgow Rangers le dernier jour du mercato estival de 2012, pour 6 millions d’euros (il fut acheté 12 millions 3 saisons plus tôt). Il évolue aujourd’hui au bien nommé Hebei China Fortuna FC.

Aurélien Chedjou

Lors de la saison 2007-2008, Chedjou s’impose peu à peu dans la défense centrale de l’équipe CFA du LOSC, ne participant qu’à deux matchs avec l’équipe première.

Profitant des blessures et des suspensions, il gagne du temps de jeu lors du début de saison 2008-2009 et devient une alternative crédible. Il participe notamment aux campagnes de Ligue Europa, atteignant les 1/8e de finale en 2009-2010 contre Liverpool.

En club, le joueur s’impose progressivement comme un titulaire indiscutable au côté d’Adil Rami, Ricardo Costa, puis Marko Baša.

Le 14 mai 2011, il participe à la première victoire du Lille OSC en Coupe de France depuis 1955. La même année, la formation nordiste est sacrée championne de France.

Salomon Olembé

Joueur polyvalent, Salomon Olembe pouvait aussi bien évoluer arrière latéral gauche que milieu récupérateur. Après une première saison timide sous les couleurs de Nantes (9 matchs seulement en championnat en 1997-1998), l’international camerounais va ensuite faire les beaux jours du club grâce à la qualité de ses tacles, de ses relances et ses dribbles chaloupés. Salomon Olembe remporte notamment deux Coupes de France en 1999 et 2000 et un titre de champion de France en 2001 (avec 30 matchs, 2 buts en championnat cette saison-là). Parti à Marseille l’année suivante, il ne parvient pas à s’imposer. Obligé d’accepter un prêt à Leeds. De retour sur la Canebière, il joue plus de match. Et en 2007, il termine vice-champion et finaliste de la Coupe de France.

Henri Bedimo

Henri Bedimo quitte le Cameroun en 1999 pour intégrer le centre de formation du Grenoble Foot, où il évolue avec les équipes de jeunes jusqu’en 2003.

Il est recruté en 2003 par le Toulouse FC où il signe son premier contrat professionnel mais ne dispute son premier match que le 7 août 2004 contre le RC Lens après une saison sans jouer en équipe première. Il joue dix-sept rencontres lors de sa seconde saison dans la Haute-Garonne puis dix lors de la saison suivante.

En 2006, il signe au Havre AC et dispute vingt-trois matches de Ligue 2 mais ne reste qu’une saison avant d’être recruté par un autre club de deuxième division, La Berrichonne de Châteauroux où il s’impose comme titulaire durant la saison 2007-2008 et est approché par le Grenoble Foot en juillet 2008, mais les dirigeants parviennent à le conserver.

Le 13 janvier 2010, il est transféré au RC Lens pour trois ans et demi, influencé dans son choix par le capitaine de la sélection camerounaise, Rigobert Song, présent dans le club entre 2002 et 2004. Il joue son premier match avec le club le 6 février contre Le Mans UC au Stade Félix-Bollaert en tant que titulaire, profitant de la blessure de Marco Ramos et étant à l’origine de l’ouverture du score de Kévin Monnet-Paquet, débordant latéralement et adressant un bon centre pour ses attaquants. Le 20 février, il marque son premier et dernier but sous ses nouvelles couleurs en tirant un pénalty face à Stéphane Ruffier.

Le 9 juin 2011 il signe dans le club du Montpellier Hérault Sport Club après la relégation du RC Lens en Ligue 2. Le 27 août 2011, lors de la 4e journée du Championnat de France, il marque son premier but sous les couleurs montpelliéraines lors d’une défaite deux buts à un face à l’Olympique lyonnais. Il obtient, le 20 mai 2012, le titre de champion de France en étant l’un des piliers de la défense du club héraultais.

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Atti Mahamat Abana

Rédacteur chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer