Kamilou Daouda : la légende vivante de Coton Sport - CamerounSports
AfriqueFootballMTN Elite One

Kamilou Daouda : la légende vivante de Coton Sport

« C’est un joueur qui a le sens du but, il est rapide et c’est un faux lent extrêmement puissant ». C’est par ces quelques mots que Haman Gabriel, ancien coach de Coton Sport de Garoua, décrit le talentueux Kamilou Daouda. L’attaquant Nigérien de 31 ans débarque sur la rive gauche de la Bénoué en 2006, en provenance de Akokana FC, club semi professionnel basé à Arlit, au Niger. Douze ans après, Haman Gabriel patron du banc de touche des Cotonculteurs au moment des faits, se souvient encore comme si c’était hier. « C’est le coach Souleymanou Aboubakar qui découvre Kamilou Daouda lors d’un match des Lions Indomptables juniors contre le Niger. Il m’appelle pour me dire de tout faire pour le recruter car c’est un génie », raconte-t-il. Quelques temps après, deux émissaires de Coton Sport, le président Maina Gilbert et le directeur sportif Abderamane Louis Marcel alias Giresse, prendront alors la route pour le Niger pour Arlit, dans le Sahara, au Nord du Niger, à la rencontre du prodigue Kamilou Daouda. Quelques jours après, ils sont de retour à Garoua. En plus de l’attaquant qui était leur priorité, ils ont aussi ramené avec eux le virevoltant Daouda Kassali, gardien hors pair qui fera les beaux jours de Coton Sport. Deux recrutements que le club de Garoua ne regrettera finalement pas. Mais l’idylle ente Coton Sport et Daouda Kamilou débute mal car il joue cependant très peu de match durant la saison 2007-2008. Il n’est pas titulaire au départ. Pour ne pas arranger les choses, l’entraineur Denis Lavagne qui a repris entretemps les rênes du club ne veut pas de lui. « Denis Lavagne n’était pas d’accord avec ce recrutement et Kamilou Daouda n’était pas non plus une grande star », explique Haman Gabriel. Il faut attendre la saison 2008-2009 pour voir Kamilou enfin se révéler. Remplaçant au début de la phase aller du championnat, le joueur va profiter de la blessure de son compatriote Fankele Traoré dont il était la doublure pour décrocher sa place de titulaire indiscutable et rabattre définitivement le caquet à Denis Lavagne. Pour sa première titularisation en 2008 en ligue des champions contre la JSK d’Algérie, Kamilou enflamme la cuvette de Roumdé Adjia dès la 10ème minute. A l’entrée de la surface de réparation de l’équipe algérienne il marque un extraordinaire but de l’extérieur du pied. « Un coup de patte de génie », se souvient Abakar Abdoullay. Coton Sport s’impose 3 buts à 0 et Daouda Kamilou peut alors débuter son ascension au sein des verts et blancs. Il n’a rien d’une grande star mais son rendement sur l’air impressionne. Le renard du désert se révèlera très vite être un renard de surface et qui peut en plus marquer dans toutes les positions. Très vite, Kamilou attise les convoitises des clubs étrangers. Après sa brillante prestation lors de finale de ligue des champions perdu face à Al Ahly du Caire 2008, il s’engage avec Al-Ittihad de Tripoli en Lybie où il reste jusqu’en 2011. Les troubles qui secouent le pays de Khadafi vont le contraindre à quitter la Lybie. Il fait un crochet du côté du Club Sportif Sfaxien de Tunis puis de JS Saoura d’Algérie. Après le Maghreb, il frappe à nouveaux aux portes de Coton Sport de Garoua. Et depuis son retour en 2013 à Garoua les fans ne jurent que par son nom. Kamilou Daouda c’est aussi un palmarès élogieux. International nigérien depuis En Lybie, le renard du désert était deux fois de suite champion de Lybie, vainqueur de la coupe et deux fois vainqueur de la Supercoupe de Lybie. Avec Coton Sport, Kamilou Daouda a été champion du Cameroun à six reprises et il a soulevé à trois reprises la coupe du Cameroun. En 2009 et en 2017, Daouda Kamilou a été sacré meilleur buteur du championnat camerounais. Et cette saison encore Daouda Kamilou compte bien faire parler de lui.

Par Ebah Essongue Shabba


Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer