Tennis

14 ans et déjà reine, Gauff est vraiment un phénomène

Plus jeune joueuse engagée dans le tableau filles, Cori Gauff a créé la sensation en remportant le titre juniors samedi à Roland-Garros. L’Américaine de 14 ans a battu en trois sets (1-6, 6-3, 7-6) sa compatriote Caty McNally, de deux ans et demi son aînée. Elle est la plus jeune champion depuis Martina Hingis il y a un quart de siècle.
Cori Gauff l’a fait. Finaliste malheureuse de l’US Open juniors en septembre dernier à seulement 13 ans et demi, l’Américaine disputait samedi sa deuxième finale de Grand Chelem. On a craint pour elle que le scénario new-yorkais ne se répète, mais au mental, au physique et au talent, elle a fini par prendre le dessus sur sa compatriote Caty McNally en trois sets et 1h57 de jeu (1-6, 6-3, 7-6). Phénomène de précocité, Gauff devient à 14 ans et 3 mois la plus jeune lauréate de Roland-Garros chez les juniors depuis une certaine Martina Hingis en 1993.

A Flushing, Cori Gauff avait été balayée par Amanda Anisimova, qui ne lui avait laissé que deux jeux. Caty McNally était partie sur les mêmes bases samedi sur le court numéro un, puisque l’aînée des deux Américaines (McNally a 16 ans et demi) a mené 6-1, 2-0. Rien ne semblait devoir la priver du titre, mais Gauff s’est accrochée et, petit à petit, la finale s’est équilibrée. Après avoir débreaké, la protégée de Patrick Mouratoglou s’est envolé dans ce deuxième set.
Son jeu a déjà évolué depuis l’US Open
La dernière manche s’est muée en un énorme combat entre les deux jeunes femmes. A 6-5 en sa faveur, “Coco” Gauff a cru tenir la victoire lorsqu’elle a bénéficié de deux balles de match à 15-40 sur le service de McNally. Mais cette dernière les a sauvées, dont une, la seconde, sur un point magnifique ponctué d’un lob plein de tact et de maîtrise. Mais le vent avait tout de même tourné et si McNally a recollé à 6-6, le tie-break décisif a été à sens unique. Gauff n’y a laissé qu’un tout petit point à son adversaire avant de conclure au filet (7-1).

Si elle fait un peu “moins bien” que Martina Hingis (12 ans et 8 mois) et Jennifer Capriati (13 ans et 2 mois), qui demeurent toujours les plus jeunes gagnantes chez les juniors, Cori Gauff a néanmoins un potentiel ahurissant. Du haut de ses 176 centimètres, elle a un tennis qui, sur certains aspects, fait bien plus que son âge. Surtout, elle a clairement déjà fait évoluer son jeu depuis le dernier US Open. La nouvelle perle noire du tennis américain marchera-t-elle sur les traces des soeurs Williams ou de Sloane Stephens ? Il est encore tôt pour le dire, mais elle a vraiment tout pour devenir une des joueuses marquantes des 10-15 années à venir.


A noter que l’Académie Mouratoglou s’offre un joli doublé puisque, juste avant Cori Gauff, Chun Hsin Tseng, le joueur de Taipei, avait lui remporté le titre chez les Juniors garçons. Comme Gauff, il a intégré l’équipe de Patrick Mouratoglou en 2015. A deux mois de son 17e anniversaire (il est né le 8 août 2001, le jour des 20 ans d’un certain Roger Federer), Chun Hsin Tseng a battu samedi en finale l’Argentin Sebastian Baez, tête de série numéro un et favori du tournoi (7-6, 6-2).

Avec Eurosport.fr

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page