Tour Cycliste International du Cameroun : Bonaventure Uwizeyimana nouveau maillot jaune - CamerounSports
A La UneCyclismeTour du Cameroun

Tour Cycliste International du Cameroun : Bonaventure Uwizeyimana nouveau maillot jaune

Le Rwandais Bonaventure UWIZEYIMANA est le nouveau maillot jaune du Tour Cycliste International du Cameroun.

En de effet, le jeune Rwandais de 25 ans, a remporté la 5e étape du Tour qui s’est déroulé entre Mbanga et Bafang, une distance longue de 121,5 km.

C’est un parcours de montagne qui était au menu ce jour et il faut reconnaitre que, le Rwandais l’a bouffé tout cru. En 3h 23 min 37s,  Bonaventure Uwizeyimana  a surpris plus d’un.


Sous un climat peu clément flottant entre le soleil et la pluie, cette course était un véritable supplice pour les différents coureurs. Plusieurs ont d‘ailleurs chutés peu avant le 10e km.

Avec un écart de plus de 8 min, le jeune coureur a arraché le maillot jaune des épaules du Français Noel Richet qui est arrivé 22e en 3h 31min 25s, un retard qui a couté chers au Français.

Pour compléter le podium, le Slovaque Jacub Varhanovsky est arrivé en deuxième position en 1min 20s. Et le Camerounais Michel Tientcheu a traversé la ligne  en 3e position 1min 21s.

Au classement général, le premier Camerounais Damien Tekou, est 15e, et compte plus de près de 5 min sur le premier. Suivi, de Clovis Kamzong Abessolo 16e.

Bonaventure Uwizeyimana le nouveau maillot jaune:

” Je suis très content parce que c’est ma première victoire à ce tour. Je voulais gagner quelques chose lors de ce tour, c’est fait, je suis très content. Je me suis entendu avec mes amis, nous avons travailler ensemble, au niveau des 15 derniers km, nous avons essayé attaquer et les autres n’ont pas pu suivre et j’ai gagné.  Demain est une autre étape, je vais essayer de travailler avec l’équipe, parce que nous avons une équipe forte.”

Michel Tientcheu, a plutôt des regrets, par rapport à son début de compétition.

« Je suis un peu dessus de mon début de compétition, je n’ai pas commencé la compétition dans de bonnes conditions. Si je n’étais pas loin derrière dans le classement, cette troisième place aurait beaucoup joué, mais ça ira. Bien sur, je n’ai pas dit mon dernier mot, ça va continuer comme ça, jusqu’à la fin de la compétition, je ne vais pas baisser les bras. Nous faisons un sport qui se gagne en fonction du temps, et les pannes mécaniques peuvent surgir, donc, tout n’est pas, tout peu arriver. ».

 

 

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Frida Nolla

Rédactrice Sports / Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page