AfriqueFootball

Le président de la CAF renonce à son salaire au sein de l’instance faîtière du football africain

Le geste du malgache est surprenant  ainsi il a refusé de percevoir des salaires à la confédération africaine de football. ” J’ai refusé de percevoir un salaire à la CAF pour la simple raison que cela ne respecte pas la règle de bonne gouvernance”, a déclaré Ahmad Ahmad à BBC Sport. « Les salaires de tous les employés de l’organisation, des administrateurs au comité exécutif et au président, doivent tous être transparents», a-t-il renchéri.

Une sortie dont l’entre-ligne pourrait souligner les pratiques de l’administration Issa Hayatou, auquel il a appartenu puis succédé en mars dernier. Aussi, a-t-il réitéré son désir d’actionner une réforme qui dévoilera « les salaires de tous les employés de la CAF, des administrateurs du comité exécutif et du président», apprend-on.

Au-delà du traitement financier des fonctionnaires de la CAF, Ahmad entend opérer également une réforme en vue d’une séparation des pouvoirs, pour éviter le conflit d’intérêts sur certains dossiers, dont la désignation des pays hôtes des compétitions continentales et surtout l’attribution des marchés de la CAF.


«Je suis désolé de vous dire que lorsque je faisais partie du Comité exécutif, il n’y avait pas de séparation des pouvoirs – l’organe judiciaire, l’exécutif et le congrès. Nous devons respecter l’indépendance de chaque organe. Il y a une grande tendance à monopoliser le pouvoir au sein du comité exécutif. Il faut que cela soit revu et réformé avec de nouveaux statuts afin que chacun puisse se concentrer sur ses tâches », a clairement indiqué le patron du football africain.

Par Yahaya Idrissou

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page