CAN 2013Football

CAN 2013/Demi-finale: Nigeria 4 – Mali 1, Les Super Eagles avec panache

Les deux équipes se craignent visiblement.  Le  Mali a eu quelques velléités , notamment  à la suite d’une envolée du latéral Tamboura  (6’) sur son aile gauche terminée sur un centre puis un corner  mal exploités, puis sur un corner bien tiré par  le même Tamboura et  repris de la tête par Mahamadou Ndiaye devant le gardien  Enyeama. Le Nigeria réplique une première fois  par intermédiaire de Victor Moses mais sans inquiéter Samassa qui a remplacé Diakité dans les buts maliens.

Après une dizaine de minutes de flottement des deux côtés,  les hommes de Keshi décident d’accélérer le jeu et les  événements. 28’,  Moses  réalise un formidable gris gris au détriment du latéral malien Tamboura sur le coté puis centre en retrait d’un plat du pied à Elderson Echhiejile  qui fusille Mamadou Samassa
Dans la foulée, un nouveau contre  mené par Emmanuel Emineke est repris d’un plat du  pied par  Brown Ideye (30’) qui double la mise.  Ce but est la conclusion d’une première demie heure nigériane  plus aboutie. Plus techniques, plus vifs, les Super- Eagles proposent un jeu en trio déroutant pour une défense malienne un tantinet lourde et statique. Les contres nigérians font mal et n’autorisent pas les Maliens à se projeter aisément vers l’avant.
Sur un coup franc concédé par Sissoko, pourtant mollement tiré par  Emineke, le parisien se trouve sur la trajectoire du ballon et le détourne dans les filets de son propre gardien. Menés 3 à 0, les Aigles du Mali ont les ailes coupés juste avant la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Seydou Keita se crée une vraie occasion de but, mais son tir passe a côté. Une réduction du score  aussi tôt aurait pu relancer les hommes de Patrice Carteron. Du côté de Bamako, les fans ont certainement en tête  à ce moment du match le formidable retournement de situation réussi par leurs  joueurs contre l’Angola à Luanda en 2010. Menés 4 -0 à la 78e minute, ils avaient fini  par arracher le nul (4-4). Mais le Nigeria n’est pas l’Angola. Grâce à sa force collective et une plus grand agressivité, les Super Eagles  ne sont  vraiment pas inquiétés. Au contraire, c’est Ahmed Musa (61’), parti dans le dos de la défense malienne envoie le ballon entre les jambes de Samassa. La punition est terrible et on peut lire le dépit et la lassitude dans le regard du capitaine Seydou Keita au moment de son remplacement par  Samba Sow (67’). Les dernières vingt-minutes ressemblèrent à un calvaire pour les Maliens. Samassa eut une première balle de réduction du score par Mahamadou Samassa  (71’) sortie par Enyeama., mais c’est Cheick Fanta Mady  Diarra  (74’) sur une passe de Diabaté  qui trouve enfin l’ouverture pour adoucir la peine du Mali. Alors que le Nigeria  va disputer sa septième finale, le Mali devra surmonter sa frustration pour essayer d’accrocher une place sur le podium, comme en 2012, contre le battu du match Ghana – Burkina Faso.


Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page