Coupe du mondeEquipe NationaleFootballLions indomptables

Coupe du monde 2014 : Volker Finke va livrer son rapport

Volker Finke est attendu à Yaoundé ce mardi 08 Juillet 2014. Le technicien allemand qui a conduit les Lions à cette campagne désastreuse au Brésil aura enfin l’occasion de dire sa part de vérité sur la déculottée historique des quadruples champions d’Afrique. Après l’élimination du Cameroun, le technicien s’est accordé quelques piges de scouting au Brésil au profit de la fédération allemande de football.

Il a par la suite rallié son pays, l’Allemagne, pour se ressourcer et préparer son rapport que l’on annonce explosif. Le coach qui avait fait installer des caméras de surveillance dans l’hôtel des lions aurait des évidences sur l’indiscipline de certains joueurs qui se seraient permis de faire venir des filles à l’hôtel. Il voudrait aussi faire état de nombreuses pressions dont il a été l’objet tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la tanière.

Nullement ébranlé par le tourbillon dans lequel est plongé le football camerounais, le sélectionneur se dit serein et déterminé à poursuivre son bail à la tête des Lions qui court jusqu’en Mai 2015. «Il n’est pas question pour lui de démissionner. Il prépare déjà la prochaine Coupe d’Afrique des Nations dont les éliminatoires commencent en Septembre» a laissé filtrer une source proche du technicien allemand. Pas sûr cependant que cet enthousiasme soit partagé au sein de la tanière où certains joueurs, avec à leur tête le capitaine Samuel Eto’o ont publiquement remis en question les orientations tactiques de Volker Finke. La bourrasque est encore plus forte à l’extérieur. Roger Milla en veut tellement à Finke que l’on en est à redouter une agression physique du vieux Lion sur le sélectionneur national.


Véritable caisse de résonnance des desiderata de Samuel Eto’o, Milla en appelle à présent au retour d’un certain Claude Leroy qui a déjà entrainé le Cameroun à deux reprises. A l’étroit au Congo Brazzaville où il tente de monter un projet sportif viable, Leroy a déjà fait quelques sorties médiatiques qui renseignent sur son envie de revenir dans un pays qu’il n’a jamais cessé de porter dans son cœur. Si le technicien a toujours une bonne cote à la Présidence de la République, ses desseins pourraient être contrariés par les vues de Joseph Owona qui s’est mué en défenseur acharné de la «camerounisation» du poste de sélectionneur.

Le vieux routier Jules Nyongha et François Omam Biyick sont a nouveau cités pour reprendre une sélection nationale clairement aux abois. Mais le changement est loin d’être acquis, car pour une fois des voix se font pressantes au sein même des instances dirigeantes pour solliciter le maintien de Finke à son poste. Et même si les Lions sortent d’une déculottée historique en Coupe du Monde (9 buts encaissés contre un but marqué), il est désormais question de ne plus céder à la tentation facile de couper hâtivement la tête de l’entraineur sans analyser les causes profondes du marasme.

S’il est reconduit, Finke aura besoin de pleins pouvoirs pour diriger son groupe sans pressions et sans se laisser influencer par les états d’âmes de joueurs dont certains ont clairement pris position pour d’autres au sein du groupe. S’il se voit renouveler la confiance des autorités le coach allemand va certainement s’atteler à gommer les errements tactiques du mondial, explorer de nouvelles pistes dans l’animation offensive et reconstruire sa défense qui a pris de l’eau de toutes parts au Brésil.

Source : © Le Jour

Par Hiondi Nkam IV

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page