FootballLions indomptables

Lionnes indomptables : Voici pourquoi le Cameroun n’a pas remporté la CAN 2016

La 12e édition de la CAN Féminine 2016 s’est tenue du 19 Novembre au 03 décembre au Cameroun (Yaoundé, Limbé). Les lionnes indomptables qui évoluaient à domicile ont perdu en finale (1-0) face à leurs principales rivales : Les nigérianes. Retour sur cette compétition où les pouliches d’Enoh avaient tout pour remporter leur premier trophée continental.

Les Phases de poule, comme une lettre à la Poste

Après avoir remporté leurs trois rencontres de poule face à l’Egypte (2-0), à l’Afrique (1-0) et au Zimbabwe (2-0), les lionnes indomptables terminent première de leur groupe (A) avec 9 points, 5 buts marqués et Zéro but encaissé.


S’imposer face au Ghana et rencontrer l’ennemi numéro 1 en finale

Invaincues, zéro but encaissé, Christine Manie et ses coéquipières s’imposent face aux Ghana sur le plus petit des scores 1-0, le but porte la griffe de Raissa Feudjio, à la 72e minute.

Le signe indien n’a pas été brisé

Le Cameroun arrive en final sans encaisser le moindre but, les lionnes devant leur public avaient l’occasion de rentrer dans l’histoire, remporter ce match et briser le signe indien. Seulement à la 83e minute, Oparanozie brise le rêve de tout un peuple, un seul but a suffi aux Nigérianes pour remporter le trophée. Comme lot de consolation, Aboudi Onguené a été élue meilleure joueuse du tournoi, le Cameroun remporte le trophée deux trophées : celui de la meilleure équipe et celui du fairplay. La Nigériane Asisat Oshoala  a remporté le trophée de la meilleure buteuse du tournoi avec 6 réalisations.

Le Cameroun avait pourtant la meilleure équipe du tournoi, Alors, qu’est ce qui n’a pas marché ?

Annoncée comme Zorro, Gaëlle Enganamouit a déçu

Meilleure joueuse africaine 2015, Gaëlle Enganamouit était très attendue. Alignée en pointe, EG17 est passée completement à côté de sa CAN. Elle termine la compétition sans inscrire le moindre but.

L’attaque n’a pas tourné à plein régime

En dehors d’Aboudi Onguené qui a dégainé une fois (lors du match d’ouverture contre l’Egypte), les attaquantes : Gaëlle Enganamouit, Ajara Njoya, Ngono Mani sont restées muettes (zéro but inscrit).

Des choix d’Enoh discutable

Généralement en cas de défaite, le sélectionneur (dans la plupart des cas) est tenu pour responsable. S’il est bien vrai que Enoh Ngatchou a aligné son équipe type, le coach camerounais aurait dû titulariser des joueuses qui ont réalisé des belles choses à chaque fois qu’on leur donner l’occasion ; Ngo Beleck et Akeba pouvaient apporter du sang neuf à cette attaque.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page