FootballLions indomptables

Lions Indomptables : André Kana Biyik, le leader psychologique

Né le 1er septembre 1965 à Sackbayémé, André Kana-Biyik évoluait au poste de milieu défensif des lions indomptables. Frère ainé du buteur camerounais, François Omam Biyik, Kana a été champion d’Afrique Maroc 88 avec le Cameroun. Il fait également partie de la cuvée qui a atteint les quarts de finale du mondial Italia 90.

Kana, le leader psychologique

L’entraineur du Cameroun de l’époque, le technicien français, Claude Leroy l’appelait affectueusement “le leader psychologique”. Le joueur qui est passé par Diamant de Yaoundé, FC Metz et Havre avait un tempérament très chaud. On se rappelle encore de ce qui s’est passé en 1988 au Maroc lors de la demi-finale de la CAN. Après avoir reçu au visage un crachat d’un défenseur marocain sans que l’arbitre de bronche, le frère ainé des Biyik profite de l’inattention des hommes en noir pour asséner un coup de tête qui brisera le nez du défenseur. Ce geste « malheureux » a permis aux lions indomptables de gagner la guerre psychologique. Il reconnait lors de son jubilé en 2012 dans une interview accordée à Camfoot qu’il en est encore malheureux. « Il a craché sur moi, je lui ai répondu par un coup de tête. Même si cela fait plus de 20 ans maintenant, je suis encore malheureux. Cela eu des conséquences graves, au point où les autorités marocaines à l’époque ont dû faire un travail remarquable pour nous protéger. Le lendemain, je suis allé au souk pour faire des achats, là il y avait un supporter qui m’a interpellé en me disant : “c’est toi Kana-Biyik ?”, j’ai répondu “non, ce n’est pas moi, je suis Nigérian”. D’un ton menaçant, ce gars m’a dit que s’il voyait ce fameux Kana-Biyik, qui lui trancherait la gorge ». Un but de Cyrille Makanaky va propulser le Cameroun en finale. Les poulains de Claude Leroy vont remporter leur deuxième CAN après celle d’Abidjan 84.


Kana, frère et père de Lion indomptable

André Kana Biyik et son frère cadet, Omam Biyik ont débuté leur carrière dans la ville de Pouma, c’est dans cette ville que le coach des lions indomptables de l’époque, Claude Leroy est allé dénicher ces talents qui ont largement contribué au rayonnement du Cameroun footballistiquement parlant à l’international. Famille des footballeurs, Jean Armel Kana-Biyik a suivi les traces de Papa. Footballeur professionnel, Jean Armel qui a porté 6 fois le maillot du Cameroun a pris sa retraite internationale à l’âge de 30 ans.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page