Victor Osimhen, la nouvelle perle nigériane qui a fait oublier Nicolas Pépé à Lille ! - CamerounSports
EuropeFootball

Victor Osimhen, la nouvelle perle nigériane qui a fait oublier Nicolas Pépé à Lille !

Avec quatre buts en trois matches, Victor Osimhen est la révélation du début de saison de Ligue 1. Le Nigérian a inscrit un nouveau doublé ce mercredi face aux Verts et porte déjà le LOSC sur ses épaules.

Personne ne doutait du talent de Luis Campos pour dénicher les talents. Mais il fallait être sacrément sûr de son coup pour remplacer Nicolas Pépé et Rafael Leao, 30 buts à eux deux la saison passée en Ligue 1, par Timothy Weah et Victor Osimhen cet été. L’ancien espoir du PSG est sur le flanc en ce début de saison, victime d’une lésion musculaire. Pas de problème Osimhen s’occupe de tout. Bien sûr le Nigérian est jeune, donc forcément plein de promesses. Bien sûr, sa saison dernière à Charleroi (20 buts en 36 matches) avait laissé entrevoir un potentiel. Bien sûr la coquette somme dépensée par Lille (12 millions d’euros) pour convaincre Wolfsburg de le lâcher laissait supposer un talent certain.

Mais il était tout de même difficile de l’imaginer prendre les commandes du classement des buteurs après seulement trois journées. Son doublé face à Nantes avait lancé sa saison, celui face aux Verts ce mercredi (3-0) installe assez clairement la menace. Pas de temps d’adaptation, pas besoin de répéter ses gammes avec ses nouveaux coéquipiers, nulle nécessité d’appréhender les exigences de la Ligue 1 : Osimhen a frappé fort, et tout de suite. Lille a inscrit cinq buts depuis le début de saison, quatre par sa jeune recrue. Bien entouré par des joueurs explosifs comme Ikoné et Bamba, son profil colle à merveille. Vraie pointe capable d’évoluer dans la profondeur ou en remise, Osimhen remplit un vide dans le collectif nordiste.

En trois matches, et deux doublés face à Nantes et Saint-Etienne, il a déjà étalé la panoplie du parfait finisseur et prouvé, déjà, qu’il savait tout faire :

-Un premier but lancé dans la profondeur où sa vitesse a fait la différence

-Un deuxième où il a fait parler sa puissance dans le duel et dans sa frappe

-Un troisième pour un modèle d’appel – contre-appel conclu avec sang-froid

-Un quatrième d’un enchaînement dos au but et d’une frappe en pivot croisée

Je viens d’un championnat moins relevé que la L1“, a commenté celui qui a démarré la rencontre sur le banc avant de faire parler son talent suite à la blessure de Loïc Rémy après 19 minutes. “Je dois élever mon niveau de jeu, c’est important que le club croie en moi.” Osimhen touche peu de ballons mais les transforme tous, ou presque, en occasions de but.

Depuis le début de saison, la révélation du Mondial U17 en 2015, remporté par sa sélection, en est à quatre buts pour autant de tirs cadrés. Une réussite insolente qui n’étonne pas son coach Christophe Galtier : “Il est rentré sans se poser de questions, il ne faisait pas la gueule d’être remplaçant. Il a été décisif dans les buts mais aussi dans le jeu, au niveau de l’intensité. Il n’a que 20 ans mais il a une marge de progression importante. Il est inconnu en France mais pas pour nous“, a dévoilé l’entraîneur du LOSC. “Luis (ndlr : Campos) le suit depuis un bon moment.” Et comme très souvent, “Luis” ne s’est visiblement pas trompé.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Atti Mahamat Abana

Rédacteur chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer