FootballFrance

Amical : Clinton Njie mène encore l’OM vers la victoire face au Sporting CP

Après sa probante victoire contre le Fenerbahçe, l’Olympique de Marseille affrontait, pour son sixème match amical, le Sporting CP au Stade Camille Fournier, à Evian. L’OM s’est imposé deux buts à un.
Ce mardi soir, l’Olympique de Marseille affrontait un nouveau gros poisson en préparation puisqu’il jouait, après sa probante victoire contre le Fenerbahçe (1-0), le Sporting Portugal à Evian. Forcément, à une semaine de la première rencontre officielle en 3e tour préliminaire de Ligue Europa contre Ostende (jeudi 27 match aller), Rudi Garcia affichait une formation qui pourrait être très proche de son équipe type de début de championnat. Ainsi, Steve Mandanda était titulaire dans les buts, Adil Rami débutait aussi aux côtés de Doria quand Luiz Gustavo héritait du brassard de capitaine. Le jeune Yusuf Sari, lui, commençait la rencontre en lieu et place de Florian Thauvin sur l’aile droite.
Si les Portugais sont arrivés en retard – à cause d’un accident sur la route – les Marseillais, eux, lançaient parfaitement la rencontre. Sur une ouverture d’Hubocan, positionné sur le flanc gauche de la défense, Clinton Njié fonçait vers les buts de Pedro Silva, l’effaçait puis propulsait le ballon au fond des filets malgré le retour de Mathieu (1-0, 2e). Dès lors, on commençait à comprendre le plan de match de Rudi Garcia qui semblait être récupération rapide du ballon puis longs ballons en profondeurs vers Njie ou Sari. Le jeune olympien n’était d’ailleurs pas loin de récupérer le cuir et de se jouer du portier portugais si celui-ci n’avait pas dégagé – mal – le ballon en touche. Il ne se passait plus grand-chose ensuite en première période à part une belle captation de balle de Mandanda (34e) et un immense manqué de Njie sur un parfait service de Sanson (43e). L’OM menait logiquement à la pause.
Njie s’offre un doublé

Au retour des vestiaires, les Olympiens étaient quasiment tous revenus sur le onze sauf Morgan Sanson, peu efficace ce soir, qui était remplacé par un Maxime Lopez qui semblait reprendre du poil de la bête lors de la dernière rencontre des hommes de Rudi Garcia. De son côté Luiz Gustavo, faisait admirer son pied gauche à grands coups de changement d’aile. Mais une nouvelle fois, la lumière allait venir de Thomas Hubocan. Le latéral slovaque envoyait un amour de ballon vers Dimitri Payet qui centrait au second poteau – à ras de terre – pour Clinton Njié qui s’offrait un doublé en poussant le cuir dans le but vide (2-0, 52e). Jorge Jesus choisissait lui de faire largement tourner avec cinq changements dont celui de Bas Dost remplacé par Seydou Doumbia, l’ancien joueur de Garcia à la Roma.
L’OM affichait une belle figure, mais Rami, plutôt solide jusqu’alors, faisait tomber Podence dans la surface. Seydou Doumbia ne se faisait pas prier pour convertir l’offrande (2-1, 71e). Doumbia, encore lui, se projetait vers l’avant et filait seul vers Steve Mandanda, mais Doria revenait bien dans les pieds de l’ancien de l’AS Roma (73e). Luiz Gustavo revenait de plus en plus bas pour récupérer le ballon et tenter d’organiser le jeu des siens. Matheus Pereira s’essayait aussi, mais se heurtait à un impérial Steve Mandanda (74e). Après avoir subi des zones de turbulences, l’OM remettait peu à peu le pied sur le ballon et Garcia faisait entrer Rocchia, Kamara, Ocampos et Germain. Le score en restait là et les hommes de Rudi Garcia demeurent invaincus. Six victoires en six rencontres de préparation. Propre.


Commentaires Facebook

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page